25.2 C
Kinshasa
vendredi, septembre 22, 2023
spot_img

UNFPA a récompensé les meilleures productions médiatiques axées sur les décès maternels

La première édition du Prix Henriette Eke a livré ses conclusions ce jeudi 22 décembre 2022 au cours d’une cérémonie de récompense présidée par le Ministre de la communication et des Médias, S.E Patrick Muyaya.

Sur 467 candidatures reçues particulièrement des provinces de Kinshasa, du Nord et Sud-Kivu, de l’Ituri, du Haut-Katanga, de l’Equateur, du Kasaï Central, du Kasaï, du Maniema, du Tanganyika, du Kasaï Oriental,  et de la Tshopo, 6 candidats se sont distingués par la qualité de leurs productions radiotélévisées et écrites. Portant sur le thème : Eliminer les décès maternels évitables en RDC, le prix médias Henriette Eke est une manière pour UNFPA qui l’a initié, de soutenir les efforts des professionnels des médias dans leur travail de sensibilisation des populations et de plaidoyer auprès des décideurs en vue d’améliorer la santé maternelle en RDC.

Les lauréats qui ont reçu leurs récompenses à Kinshasa, ont chacun dans son domaine, exploré un aspect précis des facteurs qui occasionnent les décès des mères et des nouveau-nés, en y apportant des informations nécessaires sur les moyens mis en œuvre pour éviter ce drame. Un exercice de recherche et d’investigation qui les a poussé pendant 6 mois, soit de Juin à Novembre 2022, à s’approcher des acteurs qui travaillent dans le domaine de la santé maternelle mais surtout des bénéficiaires des services de santé maternelle et de la reproduction pour recueillir des informations, avis et témoignages afin de rendre un travail de qualité.

Une récompense fruit du dévouement et d’abnégation 

    Ce prix que me décerne UNFPA, vient couronner les efforts que nous faisons au sein du desk femme dans notre média en ligne. En effet, Actualite.cd, a déjà réalisé plus de 15 articles portant sur les décès maternels. Pour moi, le prix du meilleur article de presse sur cette question est une récompense indéniable. Je dis merci aux initiateurs, merci à nos sources d’informations et merci à ceux qui croient en nous » a dit Mademoiselle Prisca Lokale, gagnante du 1er prix dans la catégorie médias en ligne.

     « Je félicite UNFPA pour sa collaboration avec les médias dans la sensibilisation de nos compatriotes dans la lutte contre les décès maternels. C’était une fierté pour moi d’avoir gagné le 2e prix de la catégorie télévision ; Ceci me motive à contribuer en tant que journaliste, à faire reculer la tendance de la mortalité maternelle grâce notamment à la bonne information apportée à la communauté », a pour sa part confié Mathias Kabuya de la télévision débout Kasaï de Mbuji-Mayi.

Mathias Kabuya de la télévision débout Kasaï de Mbuji-Mayi

   «   Le travail que j’ai présenté au concours m’a couté du temps et de la concentration. Un sujet dont on ne parle pas souvent dans la lutte contre la mortalité maternelle. Trouver des hommes qui acceptent la vasectomie pour mettre hors du danger la vie de leurs épouses et les emmener à témoigner n’était pas facile mais au final je l’ai fait. Je suis reconnaissante à toutes ces personnes qui m’ont ouvert leurs portes et à UNFPA qui m’a offert une occasion de faire entendre une voix différente mais salutaire pour éliminer les décès maternels en RDC », explique avec émotion, Madame Furaha Chonogerwa, de la Radio Maendelo de Bukavu, gagnante du 1etr prix de la catégorie radio.

Furaha Chonogerwa, de la Radio Maendelo de Bukavu, gagnante du 1etr prix de la catégorie radio.

« En effet pour UNFPA,  le prix Henriette Eke s’inscrit dans la logique de son appui au gouvernement pour que chaque grossesse soit voulue, que chaque accouchement soit sans danger et  que les femmes, les filles et les jeunes accèdent librement aux méthodes contraceptives modernes de leur convenance, que la chaine d’approvisionnement en médicaments et équipements nécessaires à la santé de la reproduction soit renforcée et que les prestataires de soins soient renforcés dans leurs capacités opérationnelles pour rendre un service de qualité », a souligné  dans son discours, le Représentant de UNFPA en RDC, Dr Eugene Kongnyuy.

Le Ministre de la communication et des Médias S.E Patrick Muyaya qui a clôturé la première édition du concours Henriette Eke a félicité UNFPA pour l’organisation du concours qui permet de cultiver l’intérêt des journalistes aux questions des populations en général et particulièrement à celles de la santé maternelle et de la santé de la reproduction.

Le Ministre a également exhorté les journalistes à saisir l’opportunité pour s’approprier de cette compétition par des enquêtes, des reportages de terrain ainsi que d’autres récits nécessaires pour renforcer la compréhension des communautés face aux gestes qui sauvent les vies, ceci avant de lancer l’édition 2023 du Prix Henriette Eke qui portera sur les violences basées sur le genre.

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

0FansLike
3,867FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Derniers articles