28.2 C
Kinshasa
vendredi, mai 24, 2024
spot_img

4ème vague de Covid-19 : J.J Muyembe annonce la baisse de cas à Kinshasa et appelle la population au respect des mesures barrières !

Après l’annonce officielle de la quatrième vague et du renforcement des mesures de prévention et de lutte contre la pandémie à covid-19 par les autorités du pays, le Comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19 avait remarqué la montée exponentielle des cas tant à Kinshasa que dans toutes les autres provinces de la République démocratique du Congo.

Par ricochet, après les fêtes, il y a eu baisse des cas dans la capitale congolaise et une monté en flambée des cas dans les provinces de Kongo-central et Kwilu, a annoncé le Docteur Jean-Jacques Muyembe, au cours d’un point de presse organisé mercredi 5 janvier 2022, par le Comité de Risque et Engagement Communautaire (CREC), qui a lancé un appel à la vaccination, à l’intention de toutes les personnes qui trainent encore.

Devant les journalistes, le Professeur Muyembe a appelé à la prudence car, a-t-il révélé, la quatrième vague, qui vit avec nous actuellement commence à monter et contamine plus rapidement même les enfants.

Pour y faire face, il a insisté sur l’observance scrupuleuse des gestes barrières notamment le lavage des mains, la distanciation physique et tant d’autres.

Très particulièrement, il a invité les responsables des établissements scolaires et universitaires à veiller sur cette riposte en créant des structures covid-19 au sein de leur établissement pour empêcher la propagation du virus dans les milieux universitaires.

“Ces structures auront pour mission de sensibiliser et faire respecter les gestes barrière mais aussi appelé les étudiants à se faire vacciner, car dans les endroits fermés comme les auditoires, le virus se propage rapidement”, a expliqué le professeur Muyembe.

Par ailleurs, il annonce la baisse des cas dans la ville de Kinshasa après les fêtes.

“Nous commençons la nouvelle année, nous remercions les journalistes et le peuple congolais, nous voyons que les nombres des cas commencent à diminuer, la quatrième vague a atteint le piquet. Nous sommes maintenant dans la baisse sauf le kwilu et Kongo Central où les nombres des cas augmentent actuellement. Nous nous battons toujours pour la diminution dans les provinces. Nous félicitons le peuple parce-qu’il commence à comprendre et nous les encourageons à se faire vacciner et à respecter les gestes barrière pour éliminer ce virus dans cette nouvelle année 2022”, ajoute-t-il.

Il a profité de l’occasion pour lancer un appel à la vigilance.

Quant à l’attitude que la population peut adopter pour éviter une monté en puissance de plus en plus, le professeur Jean-Jacques Muyembe annonce que l’attitude requise est de voir son médecin rapidement le médecin en cas ces symptômes.

La population est invitée à se faire tester régulièrement devant toute toux associée ou non à la fièvre pour toutes les personnes à risque ou les plus exposées à l’aide des tests rapides pour en savoir beaucoup plus si c’est la grippe saisonnière ou la covid-19.

Pour limiter au maximum le risque de propagation du Corona, le n°1 de l’INRB exhorte les ministres de l’ESU, de l’EPST ainsi que celui des transports à faire appliquer toutes les mesures prises par l’équipe de riposte en collaboration avec la Task Force, dans des écoles et Universités.

“Le Ministre de l’EPST doit veiller pour que les gestes barrières soient respectés dans les écoles, d’autant plus que maintenant la maladie est en train de se transmettre de l’adulte à l’enfant, voilà pourquoi nous devons prendre des mesures à ce niveau pour savoir ce qu’il faut faire lorsqu’on pourra détecter un cas dans une école pour empêcher que le virus ne puisse se rependre dans toute l’école. Nous demandons même aux responsables des établissements de créer un comité covid-19 académique pour la sensibilisation des élèves et étudiants”, a-t-il insisté.

Dans le souci de faire taire les doutes dans l’opinion publique sur la problématique de vaccin, Dr. Muyembe a clairement dit qu’il appartient à chaque congolais d’opérer son choix sur les cinq vaccins dont dispose le pays actuellement notamment, Astrazeneca, Moderna, Pfizer, Sinovax et Jokson-Johnson.

Il a, ainsi, indiqué que tous ces vaccins sont efficaces pour lutter contre le Coronavirus.

Okapinews.net/Congocroissance.com

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

4ème vague de Covid-19 : J.J Muyembe annonce la baisse de cas à Kinshasa et appelle la population au respect des mesures barrières !

Après l’annonce officielle de la quatrième vague et du renforcement des mesures de prévention et de lutte contre la pandémie à covid-19 par les autorités du pays, le Comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19 avait remarqué la montée exponentielle des cas tant à Kinshasa que dans toutes les autres provinces de la République démocratique du Congo.

Par ricochet, après les fêtes, il y a eu baisse des cas dans la capitale congolaise et une monté en flambée des cas dans les provinces de Kongo-central et Kwilu, a annoncé le Docteur Jean-Jacques Muyembe, au cours d’un point de presse organisé mercredi 5 janvier 2022, par le Comité de Risque et Engagement Communautaire (CREC), qui a lancé un appel à la vaccination, à l’intention de toutes les personnes qui trainent encore.

Devant les journalistes, le Professeur Muyembe a appelé à la prudence car, a-t-il révélé, la quatrième vague, qui vit avec nous actuellement commence à monter et contamine plus rapidement même les enfants.

Pour y faire face, il a insisté sur l’observance scrupuleuse des gestes barrières notamment le lavage des mains, la distanciation physique et tant d’autres.

Très particulièrement, il a invité les responsables des établissements scolaires et universitaires à veiller sur cette riposte en créant des structures covid-19 au sein de leur établissement pour empêcher la propagation du virus dans les milieux universitaires.

“Ces structures auront pour mission de sensibiliser et faire respecter les gestes barrière mais aussi appelé les étudiants à se faire vacciner, car dans les endroits fermés comme les auditoires, le virus se propage rapidement”, a expliqué le professeur Muyembe.

Par ailleurs, il annonce la baisse des cas dans la ville de Kinshasa après les fêtes.

“Nous commençons la nouvelle année, nous remercions les journalistes et le peuple congolais, nous voyons que les nombres des cas commencent à diminuer, la quatrième vague a atteint le piquet. Nous sommes maintenant dans la baisse sauf le kwilu et Kongo Central où les nombres des cas augmentent actuellement. Nous nous battons toujours pour la diminution dans les provinces. Nous félicitons le peuple parce-qu’il commence à comprendre et nous les encourageons à se faire vacciner et à respecter les gestes barrière pour éliminer ce virus dans cette nouvelle année 2022”, ajoute-t-il.

Il a profité de l’occasion pour lancer un appel à la vigilance.

Quant à l’attitude que la population peut adopter pour éviter une monté en puissance de plus en plus, le professeur Jean-Jacques Muyembe annonce que l’attitude requise est de voir son médecin rapidement le médecin en cas ces symptômes.

La population est invitée à se faire tester régulièrement devant toute toux associée ou non à la fièvre pour toutes les personnes à risque ou les plus exposées à l’aide des tests rapides pour en savoir beaucoup plus si c’est la grippe saisonnière ou la covid-19.

Pour limiter au maximum le risque de propagation du Corona, le n°1 de l’INRB exhorte les ministres de l’ESU, de l’EPST ainsi que celui des transports à faire appliquer toutes les mesures prises par l’équipe de riposte en collaboration avec la Task Force, dans des écoles et Universités.

“Le Ministre de l’EPST doit veiller pour que les gestes barrières soient respectés dans les écoles, d’autant plus que maintenant la maladie est en train de se transmettre de l’adulte à l’enfant, voilà pourquoi nous devons prendre des mesures à ce niveau pour savoir ce qu’il faut faire lorsqu’on pourra détecter un cas dans une école pour empêcher que le virus ne puisse se rependre dans toute l’école. Nous demandons même aux responsables des établissements de créer un comité covid-19 académique pour la sensibilisation des élèves et étudiants”, a-t-il insisté.

Dans le souci de faire taire les doutes dans l’opinion publique sur la problématique de vaccin, Dr. Muyembe a clairement dit qu’il appartient à chaque congolais d’opérer son choix sur les cinq vaccins dont dispose le pays actuellement notamment, Astrazeneca, Moderna, Pfizer, Sinovax et Jokson-Johnson.

Il a, ainsi, indiqué que tous ces vaccins sont efficaces pour lutter contre le Coronavirus.

Okapinews.net/Congocroissance.com

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles