33.2 C
Kinshasa
samedi, mai 18, 2024
spot_img

À l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, le HCR souligne l’importance de la solidarité

Le HCR en République Démocratique du Congo (RDC) commémore la Journée mondiale du réfugié ce 20 juin 2023 pour souligner l’importance de la solidarité avec les personnes forcées de fuir les persécutions et les conflits.   

Au 31 décembre 2022, 108,4 millions de personnes étaient déplacées de force dans le monde, en raison de persécutions, de violences et de violations des droits de l’homme. La RDC accueille plus de 520 000 réfugiés des pays voisins. Plus d’un million de Congolais ont cherché refuge au-delà de ses frontières. De plus, 6,3 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la RDC, la plus grande population déplacée à l’intérieur d’un pays en Afrique.    

Les défis auxquels sont confrontées les populations déplacées en RDC se multiplient car la pénurie de ressources pour répondre aux besoins urgents tels que les abris, la nourriture et l’eau potable s’aggrave par l’absence continue de paix.    

‘’La souffrance en RDC est indescriptible’’ interpelle Mme Angèle Dikongué-Atangana, la Représentante du HCR en RD Congo. ‘’Les femmes, les enfants et les hommes déplacés manquent de tout.’’   

Ce 20 juin, le HCR se focalise sur le thème de l’espoir loin de chez soi pour les femmes, filles, hommes et garçons déracinés. Il rend hommage à la collaboration avec de nombreuses parties prenantes, notamment le Gouvernement congolais, les donateurs, les agences sœurs des Nations Unies, les organisations non-gouvernementales, les communautés d’accueil et les communautés déplacées elles-mêmes.    

Un exemple fort de changement et de progrès peut être trouvé dans la région du Kasaï où plus de 80 familles ont été réunifiées grâce au travail acharné du HCR et ses partenaires, à travers l’intégration de changements dans les actes coutumiers et la législation au niveau provincial afin de consacrer les droits des femmes et des filles déracinées à cause du conflit de Kamwina Nsapu. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour que les populations déplacées en RDC soient intégrées et bénéficient de la protection et de l’assistance dont elles ont besoin.   

‘’Vous et moi, donnons-nous la main, faisons en sorte que ces personnes qui sont nos semblables, qui pourraient être vous et moi demain, trouvent du réconfort dans une communauté qui les intègre,’’ exhorte Mme Dikongué-Atangana.   

Le HCR réitère son appel à la paix durable en RDC et dans l’ensemble de la région, afin de permettre aux personnes déplacées de rentrer chez elles et de retrouver leur autonomie en toute sécurité et dans la dignité, dans la mesure du possible.   

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

À l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, le HCR souligne l’importance de la solidarité

Le HCR en République Démocratique du Congo (RDC) commémore la Journée mondiale du réfugié ce 20 juin 2023 pour souligner l’importance de la solidarité avec les personnes forcées de fuir les persécutions et les conflits.   

Au 31 décembre 2022, 108,4 millions de personnes étaient déplacées de force dans le monde, en raison de persécutions, de violences et de violations des droits de l’homme. La RDC accueille plus de 520 000 réfugiés des pays voisins. Plus d’un million de Congolais ont cherché refuge au-delà de ses frontières. De plus, 6,3 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la RDC, la plus grande population déplacée à l’intérieur d’un pays en Afrique.    

Les défis auxquels sont confrontées les populations déplacées en RDC se multiplient car la pénurie de ressources pour répondre aux besoins urgents tels que les abris, la nourriture et l’eau potable s’aggrave par l’absence continue de paix.    

‘’La souffrance en RDC est indescriptible’’ interpelle Mme Angèle Dikongué-Atangana, la Représentante du HCR en RD Congo. ‘’Les femmes, les enfants et les hommes déplacés manquent de tout.’’   

Ce 20 juin, le HCR se focalise sur le thème de l’espoir loin de chez soi pour les femmes, filles, hommes et garçons déracinés. Il rend hommage à la collaboration avec de nombreuses parties prenantes, notamment le Gouvernement congolais, les donateurs, les agences sœurs des Nations Unies, les organisations non-gouvernementales, les communautés d’accueil et les communautés déplacées elles-mêmes.    

Un exemple fort de changement et de progrès peut être trouvé dans la région du Kasaï où plus de 80 familles ont été réunifiées grâce au travail acharné du HCR et ses partenaires, à travers l’intégration de changements dans les actes coutumiers et la législation au niveau provincial afin de consacrer les droits des femmes et des filles déracinées à cause du conflit de Kamwina Nsapu. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour que les populations déplacées en RDC soient intégrées et bénéficient de la protection et de l’assistance dont elles ont besoin.   

‘’Vous et moi, donnons-nous la main, faisons en sorte que ces personnes qui sont nos semblables, qui pourraient être vous et moi demain, trouvent du réconfort dans une communauté qui les intègre,’’ exhorte Mme Dikongué-Atangana.   

Le HCR réitère son appel à la paix durable en RDC et dans l’ensemble de la région, afin de permettre aux personnes déplacées de rentrer chez elles et de retrouver leur autonomie en toute sécurité et dans la dignité, dans la mesure du possible.   

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles