25.2 C
Kinshasa
jeudi, juin 20, 2024
spot_img

Abidjan abrite les travaux de la COP 15, axés sur ‘’ les métiers de la terre de demain ’’

Dans le cadre de la 15ème Conférence des Parties sur la désertification et la sécheresse (Cop15), s’est ouvert ce dimanche 8 mai 2022, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, un forum des jeunes autour du thème ‘’les métiers de la terre de demain’’.

La première journée du  Forum  des   Jeunes,  qui  a   enregistré   les   présences   de   Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et du Développement rural, Jean-Luc Assi ministre  de l’Environnement et du Développement durable et Mamadou Touré, ministre  de la Promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service civique, ainsi que celle du président du Comité d’organisation de la COP 15, Abou Bamba, a servi de cadre d’échange entre plusieurs centaines de jeunes de différents horizons sur les questions liées à la désertification.

Après   avoir   rappelé   que   la   terre   subit   énormément   de   pression   de   la   part   de l’Homme qui la sollicite au quotidien, ce qui a pour conséquence une baisse de la productivité des sols, la sécheresse et parfois l’accentuation de la désertification, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural a invité les jeunes dans leur ensemble à s’intéresser davantage à l’agriculture. Le ministre d’Etat a partagé l’expérience ivoirienne avec les participants au forum des jeunes.

Il a indiqué que pour résoudre la question de la pénibilité du travail agricole,  le gouvernement ivoirien a décidé de faire de la mécanisation et  de la modernisation des moyens de productions agricoles, une priorité. Conscient de ce que l’agriculteur d’aujourd’hui doit être bien formé et bien encadré, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a mis en place un programme qui apporte des formations à la carte, quel que soit le niveau de l’agriculteur. Il dispose également d’un institut national de la formation professionnelle agricole qui comprend 5 écoles réparties sur l’ensemble du territoire ivoirien et qui délivre des formations qualifiantes et diplomantes. S’agissant du foncier rural, Kobenan  Kouassi Adjoumani a indiqué que l’État a mis en place une   Agence   Foncière   Rurale   (AFOR)   pour   impulser  la   politique   de   sécurisation foncière. Il a aussi développé le concept d’agriculture zéro déforestation mis  en œuvre dans la filière cacao, avec le planting de 60 millions d’arbres en cinq (05) ans.

Sur la question du financement, le ministre a fait savoir qu’avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD), un mécanisme de financement des activités agricoles des jeunes a été mis en place. Ils pourront désormais bénéficier de financement pour le développement de leurs startups, a assuré Kobenan Kouassi Adjoumani.  Depuis 2016, le Programme National d’Investissement Agricole a permis de créer 1,8 million d’emplois directs dans le secteur agricole, dans un pays où plus de 60% de la population active évolue dans ce secteur. ‘’S’il y avait davantage d’intérêt des jeunes   pour   le   secteur   agricole,   les   statistiques   de   création   d’emplois   dans ce secteur pourront  être améliorées et l’on  ne  parlera plus de  pénurie’’, a lancé  le ministre d’Etat.

Au   nombre   des   initiatives   prises   par   le   gouvernement   qui   impactent   l’insertion professionnelle des jeunes, le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré a rappelé  les Programmes nationaux d’Investissements Agricoles qui visent la création d’une richesse partagée à travers une agriculture moderne, centrée sur les petits producteurs et respectueuse de l’environnement; la Stratégie Nationale Intégrée de Promotion des Emplois Vertsqui vise l’insertion professionnelle de 23.000 jeunes dans les métiers de la Terre; et le Projet Enable Youth Côte d’Ivoire qui vise à susciter l’intérêt des jeunes pour les métiers du secteur agricole et contribuer à la lutte contre le chômage, avec pour objectif la création de 74.500 emplois. ‘’Je voudrais vous engager à consacrer tout votre dévouement à l’enrichissement du travail remarquable déjà   accompli par les organisateurs afin d’aboutir à   une déclaration qui comportera des engagements et des plaidoyers clairs alignés dans les plans d’action qui sortiront des travaux de la COP15’’, a dit Mamadou Touré. Avant de procéder à l’ouverture solennelle  du forum des jeunes dans le cadre de la COP 15.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Abidjan abrite les travaux de la COP 15, axés sur ‘’ les métiers de la terre de demain ’’

Dans le cadre de la 15ème Conférence des Parties sur la désertification et la sécheresse (Cop15), s’est ouvert ce dimanche 8 mai 2022, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, un forum des jeunes autour du thème ‘’les métiers de la terre de demain’’.

La première journée du  Forum  des   Jeunes,  qui  a   enregistré   les   présences   de   Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et du Développement rural, Jean-Luc Assi ministre  de l’Environnement et du Développement durable et Mamadou Touré, ministre  de la Promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service civique, ainsi que celle du président du Comité d’organisation de la COP 15, Abou Bamba, a servi de cadre d’échange entre plusieurs centaines de jeunes de différents horizons sur les questions liées à la désertification.

Après   avoir   rappelé   que   la   terre   subit   énormément   de   pression   de   la   part   de l’Homme qui la sollicite au quotidien, ce qui a pour conséquence une baisse de la productivité des sols, la sécheresse et parfois l’accentuation de la désertification, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural a invité les jeunes dans leur ensemble à s’intéresser davantage à l’agriculture. Le ministre d’Etat a partagé l’expérience ivoirienne avec les participants au forum des jeunes.

Il a indiqué que pour résoudre la question de la pénibilité du travail agricole,  le gouvernement ivoirien a décidé de faire de la mécanisation et  de la modernisation des moyens de productions agricoles, une priorité. Conscient de ce que l’agriculteur d’aujourd’hui doit être bien formé et bien encadré, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a mis en place un programme qui apporte des formations à la carte, quel que soit le niveau de l’agriculteur. Il dispose également d’un institut national de la formation professionnelle agricole qui comprend 5 écoles réparties sur l’ensemble du territoire ivoirien et qui délivre des formations qualifiantes et diplomantes. S’agissant du foncier rural, Kobenan  Kouassi Adjoumani a indiqué que l’État a mis en place une   Agence   Foncière   Rurale   (AFOR)   pour   impulser  la   politique   de   sécurisation foncière. Il a aussi développé le concept d’agriculture zéro déforestation mis  en œuvre dans la filière cacao, avec le planting de 60 millions d’arbres en cinq (05) ans.

Sur la question du financement, le ministre a fait savoir qu’avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD), un mécanisme de financement des activités agricoles des jeunes a été mis en place. Ils pourront désormais bénéficier de financement pour le développement de leurs startups, a assuré Kobenan Kouassi Adjoumani.  Depuis 2016, le Programme National d’Investissement Agricole a permis de créer 1,8 million d’emplois directs dans le secteur agricole, dans un pays où plus de 60% de la population active évolue dans ce secteur. ‘’S’il y avait davantage d’intérêt des jeunes   pour   le   secteur   agricole,   les   statistiques   de   création   d’emplois   dans ce secteur pourront  être améliorées et l’on  ne  parlera plus de  pénurie’’, a lancé  le ministre d’Etat.

Au   nombre   des   initiatives   prises   par   le   gouvernement   qui   impactent   l’insertion professionnelle des jeunes, le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré a rappelé  les Programmes nationaux d’Investissements Agricoles qui visent la création d’une richesse partagée à travers une agriculture moderne, centrée sur les petits producteurs et respectueuse de l’environnement; la Stratégie Nationale Intégrée de Promotion des Emplois Vertsqui vise l’insertion professionnelle de 23.000 jeunes dans les métiers de la Terre; et le Projet Enable Youth Côte d’Ivoire qui vise à susciter l’intérêt des jeunes pour les métiers du secteur agricole et contribuer à la lutte contre le chômage, avec pour objectif la création de 74.500 emplois. ‘’Je voudrais vous engager à consacrer tout votre dévouement à l’enrichissement du travail remarquable déjà   accompli par les organisateurs afin d’aboutir à   une déclaration qui comportera des engagements et des plaidoyers clairs alignés dans les plans d’action qui sortiront des travaux de la COP15’’, a dit Mamadou Touré. Avant de procéder à l’ouverture solennelle  du forum des jeunes dans le cadre de la COP 15.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles