24.2 C
Kinshasa
jeudi, mai 23, 2024
spot_img

André Sukadi salue les résultats satisfaisants du « Projet intégré VIH/SIDA (IHAP)/Kinshasa de l’USAID»

Le Coordonnateur national du Réseau national des organisations d’assises communautaires des groupes de supports des personnes vivantes avec le VIH/SIDA (RNOAC) a salué les résultats satisfaisants auxquels est arrivé le Projet intégré VIH/SIDA (IHAP) /Kinshasa de l’Agence du gouvernement des Etats unis pour le Développement (USAID) mis en œuvre par la Fondation Elizabeth Glaser pour la Lutte contre le SIDA pédiatrique (EGPAF).

Selon André Sukadi , ce projet a contribué à l’amélioration  des conditions de vie des PVVIH à Kinshasa plus précisément dans les zones de santé de Bandalungwaa, Binza Météo, Kikimi, Kingasani et Masina 2, en offrant des services de prévention, de traitement, de soins et soutien aux personnes infectées, affectées et exposées au VIH.  

Au total,  sur  779 663 personnes, 41 886 ont été testées positives au VIH et ont suivi le traitement dans les 5 zones de santé de Kinshasa citées haut. Parmi lesquelles,  41 886 de moins de 15 ans et 1 723 enfants de plus de 15 ans.

«  (…) en 2017, lorsque le projet IHAP/Kinshasa de l’USAID a commencé, 17.465 enfant VIH étaient sous traitement antirétroviral  en République démocratique du Congo, selon le rapport du Programme national de lutte contre le VIH/SIDA (PNLS), en décembre 2021, ce chiffre est passé à 24.135 enfants sous traitement antirétroviral », s’est réjoui  le coordonnateur national de RNOAC, André Sukadi, le vendredi dernier lors de la clôture officielle dudit projet. C’était en présence de plusieurs partenaires nationaux et internationaux œuvrant dans la lutte contre cette pandémie.

En dépit de quelques cas de décès enregistrés, le coordonnateur national de RNOAC a donné une mention spéciale à ce projet, qui à en croire ses dires, a grandement contribué à sauver des vies humaines à Kinshasa.

 « (…) ce qui est sûr, c’est que ce projet a beaucoup contribué dans l’atteinte de ce résultats. C’est pour nous aussi l’occasion de saluer avec ferveur ce partenariat fructueux entre le gouvernement de la République démocratique du Congo et  l’Agence américaine pour le développement (USAID) qui sous le financement de  Pepfar et par le canal de la Fondation Elisabeth Glaser (EGPAF) et le RNOAC, a contribué efficacement  de 2017 à 2023 à l’amélioration  des conditions de vie des PVVIH à Kinshasa »,  est revenu le coordonnateur national de RNOAC visiblement reconnaissant envers l’USAID.

Le Projet IHAP/Kinshasa de l’USAID est bouclé certes. Cependant, il va continuer sous un autre label, à savoir : « Espoir Kinshasa ». Ce nouveau projet va bénéficier des acquis du Projet IHAP Kinshasa, et est financé par le gouvernement des Etats unis par son agence de développement, USAID.  Le projet «  Espoir Kinshasa » va  intervenir dans les mêmes zones de santé que le projet IHAP Kinshasa,  mais sous le leadership de l’Ong nationale Association de santé familiale (Asf).

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

André Sukadi salue les résultats satisfaisants du « Projet intégré VIH/SIDA (IHAP)/Kinshasa de l’USAID»

Le Coordonnateur national du Réseau national des organisations d’assises communautaires des groupes de supports des personnes vivantes avec le VIH/SIDA (RNOAC) a salué les résultats satisfaisants auxquels est arrivé le Projet intégré VIH/SIDA (IHAP) /Kinshasa de l’Agence du gouvernement des Etats unis pour le Développement (USAID) mis en œuvre par la Fondation Elizabeth Glaser pour la Lutte contre le SIDA pédiatrique (EGPAF).

Selon André Sukadi , ce projet a contribué à l’amélioration  des conditions de vie des PVVIH à Kinshasa plus précisément dans les zones de santé de Bandalungwaa, Binza Météo, Kikimi, Kingasani et Masina 2, en offrant des services de prévention, de traitement, de soins et soutien aux personnes infectées, affectées et exposées au VIH.  

Au total,  sur  779 663 personnes, 41 886 ont été testées positives au VIH et ont suivi le traitement dans les 5 zones de santé de Kinshasa citées haut. Parmi lesquelles,  41 886 de moins de 15 ans et 1 723 enfants de plus de 15 ans.

«  (…) en 2017, lorsque le projet IHAP/Kinshasa de l’USAID a commencé, 17.465 enfant VIH étaient sous traitement antirétroviral  en République démocratique du Congo, selon le rapport du Programme national de lutte contre le VIH/SIDA (PNLS), en décembre 2021, ce chiffre est passé à 24.135 enfants sous traitement antirétroviral », s’est réjoui  le coordonnateur national de RNOAC, André Sukadi, le vendredi dernier lors de la clôture officielle dudit projet. C’était en présence de plusieurs partenaires nationaux et internationaux œuvrant dans la lutte contre cette pandémie.

En dépit de quelques cas de décès enregistrés, le coordonnateur national de RNOAC a donné une mention spéciale à ce projet, qui à en croire ses dires, a grandement contribué à sauver des vies humaines à Kinshasa.

 « (…) ce qui est sûr, c’est que ce projet a beaucoup contribué dans l’atteinte de ce résultats. C’est pour nous aussi l’occasion de saluer avec ferveur ce partenariat fructueux entre le gouvernement de la République démocratique du Congo et  l’Agence américaine pour le développement (USAID) qui sous le financement de  Pepfar et par le canal de la Fondation Elisabeth Glaser (EGPAF) et le RNOAC, a contribué efficacement  de 2017 à 2023 à l’amélioration  des conditions de vie des PVVIH à Kinshasa »,  est revenu le coordonnateur national de RNOAC visiblement reconnaissant envers l’USAID.

Le Projet IHAP/Kinshasa de l’USAID est bouclé certes. Cependant, il va continuer sous un autre label, à savoir : « Espoir Kinshasa ». Ce nouveau projet va bénéficier des acquis du Projet IHAP Kinshasa, et est financé par le gouvernement des Etats unis par son agence de développement, USAID.  Le projet «  Espoir Kinshasa » va  intervenir dans les mêmes zones de santé que le projet IHAP Kinshasa,  mais sous le leadership de l’Ong nationale Association de santé familiale (Asf).

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles