27.2 C
Kinshasa
lundi, mai 20, 2024
spot_img

Congo-Brazzaville: Sommet des trois bassins foretiers

Environ 420 millions d’hectares de forêts tropicales  disparus en 33 ans dans les Bassins de l’Amazonie, du Bornéo Mekong et du Congo selon la FAO. Une véritable menace qui pèse sur ces écosystèmes essentiels au maintien de la biodiversité et la stabilité climatique de la planète. C’est ce que met en relief le Sommet des trois Bassins forestiers ouvert ce 26 octobre à Brazzaville au Congo.

C’est par une session technique que se sont ouverts les travaux à l’imposante salle des conférences de Kintélé à Brazzaville. Des experts venus des trois Bassins que sont l’Amazonie, le Bornéo Mekong en Asie du Sud-est et le Congo ont présenté les résultats de leurs travaux qui font état de la lourde menace qui pèse sur les forêts tropicales  humides. 

   L’expansion de l’exploitation minière, de l’exploitation forestière commerciale ou de l’agriculture déclenche une cascade de déforestation et de dégradation des forêts. Près de 25 % des forêts tropicales intactes des bassins de l’Amazonie et du Congo se trouvent aujourd’hui dans des concessions minières actives ou potentielles. De nombreux chevauchements existent entre les differentes concessions et les forêts. 

        Pourtant c’est plus de 200 millions de personnes, dont une proportion importante de communautés autochtones et locales, vivent à l’intérieur de ces Bassins menacés.

Ce sommet pour la préservation et la restauration des trois poumons verts de la planète repose donc sur trois objectifs:

1-Promouvoir la coopération scientifique et technique, renforcer les capacités et accroître l’influence dans les forums multilatéraux en faveur de la défense de l’environnement.

2- Établir une gouvernance mondiale efficace pour gérer les défis environnementaux et climatiques à l’échelle planétaire.

3- Élaborer une stratégie commune visant à stimuler les projets d’investissement visant à lutter contre le changement climatique et préserver la biodiversité.

   La session technique ouverte ce 26 octobre fera place à une session ministérielle le 27 octobre, et une session de haut-niveau le 28 octobre. La question de la gouvernance régionale et mondiale, les plans d’investissement intégrés, les mécanismes financiers et le marché du carbone, et la coopération scientifique constitueront les principaux axes de réflexion.

Line renee ANABA à Brazzaville

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Congo-Brazzaville: Sommet des trois bassins foretiers

Environ 420 millions d’hectares de forêts tropicales  disparus en 33 ans dans les Bassins de l’Amazonie, du Bornéo Mekong et du Congo selon la FAO. Une véritable menace qui pèse sur ces écosystèmes essentiels au maintien de la biodiversité et la stabilité climatique de la planète. C’est ce que met en relief le Sommet des trois Bassins forestiers ouvert ce 26 octobre à Brazzaville au Congo.

C’est par une session technique que se sont ouverts les travaux à l’imposante salle des conférences de Kintélé à Brazzaville. Des experts venus des trois Bassins que sont l’Amazonie, le Bornéo Mekong en Asie du Sud-est et le Congo ont présenté les résultats de leurs travaux qui font état de la lourde menace qui pèse sur les forêts tropicales  humides. 

   L’expansion de l’exploitation minière, de l’exploitation forestière commerciale ou de l’agriculture déclenche une cascade de déforestation et de dégradation des forêts. Près de 25 % des forêts tropicales intactes des bassins de l’Amazonie et du Congo se trouvent aujourd’hui dans des concessions minières actives ou potentielles. De nombreux chevauchements existent entre les differentes concessions et les forêts. 

        Pourtant c’est plus de 200 millions de personnes, dont une proportion importante de communautés autochtones et locales, vivent à l’intérieur de ces Bassins menacés.

Ce sommet pour la préservation et la restauration des trois poumons verts de la planète repose donc sur trois objectifs:

1-Promouvoir la coopération scientifique et technique, renforcer les capacités et accroître l’influence dans les forums multilatéraux en faveur de la défense de l’environnement.

2- Établir une gouvernance mondiale efficace pour gérer les défis environnementaux et climatiques à l’échelle planétaire.

3- Élaborer une stratégie commune visant à stimuler les projets d’investissement visant à lutter contre le changement climatique et préserver la biodiversité.

   La session technique ouverte ce 26 octobre fera place à une session ministérielle le 27 octobre, et une session de haut-niveau le 28 octobre. La question de la gouvernance régionale et mondiale, les plans d’investissement intégrés, les mécanismes financiers et le marché du carbone, et la coopération scientifique constitueront les principaux axes de réflexion.

Line renee ANABA à Brazzaville

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles