23.2 C
Kinshasa
lundi, juin 24, 2024
spot_img

Dr Berthilde Gahongayire : «  Le VIH/SIDA pédiatrique est l’une de nos  Top priorités »

«  La lutte contre le VIH/SIDA pédiatrique est l’une de nos Top priorités pas seulement dans notre sous région mais partout dans tous les pays et presqu’au niveau mondial. C’est un encouragement pour nous par le fait que les pays  qui ont signé  l’Alliance globale sont là.  C’est un encouragement à vraiment améliorer la qualité des services dans la prise en charge des enfants », a déclaré le Directeur régional du Programme commun des Nations unies contre le VIH/SIDA, Docteur Berthilde Gahongayire lors d’un entretien eu avec le délégué du Réseau des médias africains pour la promotion de la Santé et de l’Environnement (Remapsen) présent à la journée technique, organisée en marge du lancement de la stratégie mondiale « l’Alliance globale » pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants.

Selon l’ONUSIDA, un travail préliminaire sur la situation du VIH/SIDA  chez les enfants a été fait par les pays.  Et donc aujourd’hui, a dit le Docteur B. Gahongayire, c’est le moment de mettre ensemble en dégageant  une orientation sur comment mettre en œuvre tout ce qui a été décidé au niveau pays.

«  Ce que nous attendons est que les pays  participent  mais  une fois rentrés qu’on essaye vraiment de les soutenir afin de mettre en œuvre  les activités qu’ils ont identifiées pour relever le gap qui est actuellement assez énorme dans la prise en charge pédiatrique », a plaidé le Directeur régional de l’ONUSIDA,. C’était avant de déclaré la disponibilité de son organisme à accompagner les pays.  Elle l’a dit en ces termes : « Bien sûr qu’ils peuvent toujours compter sur l’appui de l’ONUSIDA et des autres partenaires.  Bientôt il y aura des propositions Fonds mondial et on espère que cette partie de la réponse  qui est la prise en charge pédiatrique sera vraiment   un des points forts  (…) et nous encourageons les pays  à avoir cette partie dans leur demande de financement.  Pour les pays Pepfar, il y a le Cop 23 qui arrive. Partout il  y a une opportunité, et donc il faut mettre des actions  en matière de la couverture pédiatrique. C’est un domaine assez important pour la région ».

Au total 12 pays prennent part à cette grande activité, à savoir : Angola, Cameroun ; Cote d’Ivoire ; RD Congo ; Mozambique; Nigeria ; Afrique du sud ; Tanzanie ; Ouganda ; Zambie et Zibambwe, Kenya.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Dr Berthilde Gahongayire : «  Le VIH/SIDA pédiatrique est l’une de nos  Top priorités »

«  La lutte contre le VIH/SIDA pédiatrique est l’une de nos Top priorités pas seulement dans notre sous région mais partout dans tous les pays et presqu’au niveau mondial. C’est un encouragement pour nous par le fait que les pays  qui ont signé  l’Alliance globale sont là.  C’est un encouragement à vraiment améliorer la qualité des services dans la prise en charge des enfants », a déclaré le Directeur régional du Programme commun des Nations unies contre le VIH/SIDA, Docteur Berthilde Gahongayire lors d’un entretien eu avec le délégué du Réseau des médias africains pour la promotion de la Santé et de l’Environnement (Remapsen) présent à la journée technique, organisée en marge du lancement de la stratégie mondiale « l’Alliance globale » pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants.

Selon l’ONUSIDA, un travail préliminaire sur la situation du VIH/SIDA  chez les enfants a été fait par les pays.  Et donc aujourd’hui, a dit le Docteur B. Gahongayire, c’est le moment de mettre ensemble en dégageant  une orientation sur comment mettre en œuvre tout ce qui a été décidé au niveau pays.

«  Ce que nous attendons est que les pays  participent  mais  une fois rentrés qu’on essaye vraiment de les soutenir afin de mettre en œuvre  les activités qu’ils ont identifiées pour relever le gap qui est actuellement assez énorme dans la prise en charge pédiatrique », a plaidé le Directeur régional de l’ONUSIDA,. C’était avant de déclaré la disponibilité de son organisme à accompagner les pays.  Elle l’a dit en ces termes : « Bien sûr qu’ils peuvent toujours compter sur l’appui de l’ONUSIDA et des autres partenaires.  Bientôt il y aura des propositions Fonds mondial et on espère que cette partie de la réponse  qui est la prise en charge pédiatrique sera vraiment   un des points forts  (…) et nous encourageons les pays  à avoir cette partie dans leur demande de financement.  Pour les pays Pepfar, il y a le Cop 23 qui arrive. Partout il  y a une opportunité, et donc il faut mettre des actions  en matière de la couverture pédiatrique. C’est un domaine assez important pour la région ».

Au total 12 pays prennent part à cette grande activité, à savoir : Angola, Cameroun ; Cote d’Ivoire ; RD Congo ; Mozambique; Nigeria ; Afrique du sud ; Tanzanie ; Ouganda ; Zambie et Zibambwe, Kenya.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles