25.2 C
Kinshasa
jeudi, juin 20, 2024
spot_img

Du 13 au 15 juin 2024 : Tous les enfants de moins de 5 ans vont être vaccinés contre la poliomyélite

Tous les enfants âgés de 0 à 59 mois vivant en République démocratique du Congo (RDC) vont être vaccinés contre la poliomyélite du jeudi 13 au samedi 15 juin 2024. C’est ce qu’a annoncé le Docteur Fabrice Mawa Kakese, coordonnateur a.i. du Comité des Opérations d’Urgence Polio (COUP) en RDC, lors d’un briefing organisé le vendredi dernier.

A en croire ce médecin, il s’agit d’une campagne intégrée au cours de laquelle il y aura aussi la supplémentation en vitamine A des enfants de 6 mois à 5 ans et le déparasitage à l’Albendazole (lutte contre les vers intestinaux) des enfants de 1 à 5 ans. Pour la province du Tanganyika, une de plus touchées par l’épidémie de poliomyélite, la cible de cette campagne de vaccination sera exceptionnellement les enfants de 0 à 15 ans. La poliomyélite est une maladie grave et très contagieuse causée par le poliovirus. C’est une maladie qui entraine la paralysie, surtout celle des membres inférieurs, voire la mort. Le virus de la poliomyélite peut toucher tout le monde, cependant les enfants de 0 à 5 ans sont les plus vulnérables.

Pourquoi y a-t-il des campagnes répétées de vaccination contre la poliomyélite en RDC ?

À cette question, le Dr Iris Gomez, consultante en appui à la surveillance épidémiologique au Comité des Opérations d’Urgence Polio en RDC a répondu que ces campagnes de vaccination à répétition se justifient par le fait que depuis 2017, la RDC est en situation d’épidémie de poliomyélite causée par les poliovirus variants de type 1 et de type 2. A ce jour, 846 cas de polio ont été enregistrés dont 830 enfants paralysés. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus à risque. Les provinces les plus touchées sont le Tanganyika, le Haut-Lomami et le Maniema. Depuis 2017, a-t-elle précisé, la RDC a connu 24 épidémies de polio dont 14 ont été maitrisées et 10 sont en cours.

Et puis, a-t-elle encore dit, la multiplication de la vaccination forme dans l’organisme de l’enfant une barrière contre le virus de la poliomyélite qui ne peut plus y pénétrer.

La vitamine A est un micronutriment qui contribue au renforcement du système de défense du corps de l’enfant. Elle le protège contre certaines maladies et lui permet de grandir convenablement. La carence en vitamine A est la principale cause de la cécité chez les enfants. Le déparasitage consiste à administrer de l’Albendazole (un vermifuge) aux enfants âgés de 1 à 5 ans pour les débarrasser des vers intestinaux qui causent dans l’organisme des troubles tels que la perte d’appétit, le retard de croissance et l’anémie.

Clarisse Kalala, chargée de communication au Comité des Opérations d’Urgence Polio Coup, a demandé aux professionnels des médias de relayer auprès des parents et du public en général des messages importants portant sur cette campagne, notamment la date de la campagne, la cible, l’importance de la vaccination et le danger de la maladie. Elle a, à cette occasion, présenté aux membres du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) les résultats de l’enquête de monitoring indépendant sur l’identification et l’importance des canaux de communication qui ont permis au public d’être informé des campagnes de vaccination. Elle a indiqué que la stratégie « porte à porte » sera utilisée lors de cette campagne, c’est-à-dire que les vaccinateurs, les mobilisateurs et les prestataires qui vont administrer la vitamine A et l’Albendazole passeront dans tous les ménages.

Application du

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Du 13 au 15 juin 2024 : Tous les enfants de moins de 5 ans vont être vaccinés contre la poliomyélite

Tous les enfants âgés de 0 à 59 mois vivant en République démocratique du Congo (RDC) vont être vaccinés contre la poliomyélite du jeudi 13 au samedi 15 juin 2024. C’est ce qu’a annoncé le Docteur Fabrice Mawa Kakese, coordonnateur a.i. du Comité des Opérations d’Urgence Polio (COUP) en RDC, lors d’un briefing organisé le vendredi dernier.

A en croire ce médecin, il s’agit d’une campagne intégrée au cours de laquelle il y aura aussi la supplémentation en vitamine A des enfants de 6 mois à 5 ans et le déparasitage à l’Albendazole (lutte contre les vers intestinaux) des enfants de 1 à 5 ans. Pour la province du Tanganyika, une de plus touchées par l’épidémie de poliomyélite, la cible de cette campagne de vaccination sera exceptionnellement les enfants de 0 à 15 ans. La poliomyélite est une maladie grave et très contagieuse causée par le poliovirus. C’est une maladie qui entraine la paralysie, surtout celle des membres inférieurs, voire la mort. Le virus de la poliomyélite peut toucher tout le monde, cependant les enfants de 0 à 5 ans sont les plus vulnérables.

Pourquoi y a-t-il des campagnes répétées de vaccination contre la poliomyélite en RDC ?

À cette question, le Dr Iris Gomez, consultante en appui à la surveillance épidémiologique au Comité des Opérations d’Urgence Polio en RDC a répondu que ces campagnes de vaccination à répétition se justifient par le fait que depuis 2017, la RDC est en situation d’épidémie de poliomyélite causée par les poliovirus variants de type 1 et de type 2. A ce jour, 846 cas de polio ont été enregistrés dont 830 enfants paralysés. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus à risque. Les provinces les plus touchées sont le Tanganyika, le Haut-Lomami et le Maniema. Depuis 2017, a-t-elle précisé, la RDC a connu 24 épidémies de polio dont 14 ont été maitrisées et 10 sont en cours.

Et puis, a-t-elle encore dit, la multiplication de la vaccination forme dans l’organisme de l’enfant une barrière contre le virus de la poliomyélite qui ne peut plus y pénétrer.

La vitamine A est un micronutriment qui contribue au renforcement du système de défense du corps de l’enfant. Elle le protège contre certaines maladies et lui permet de grandir convenablement. La carence en vitamine A est la principale cause de la cécité chez les enfants. Le déparasitage consiste à administrer de l’Albendazole (un vermifuge) aux enfants âgés de 1 à 5 ans pour les débarrasser des vers intestinaux qui causent dans l’organisme des troubles tels que la perte d’appétit, le retard de croissance et l’anémie.

Clarisse Kalala, chargée de communication au Comité des Opérations d’Urgence Polio Coup, a demandé aux professionnels des médias de relayer auprès des parents et du public en général des messages importants portant sur cette campagne, notamment la date de la campagne, la cible, l’importance de la vaccination et le danger de la maladie. Elle a, à cette occasion, présenté aux membres du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) les résultats de l’enquête de monitoring indépendant sur l’identification et l’importance des canaux de communication qui ont permis au public d’être informé des campagnes de vaccination. Elle a indiqué que la stratégie « porte à porte » sera utilisée lors de cette campagne, c’est-à-dire que les vaccinateurs, les mobilisateurs et les prestataires qui vont administrer la vitamine A et l’Albendazole passeront dans tous les ménages.

Application du

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles