24.2 C
Kinshasa
jeudi, mai 23, 2024
spot_img

En prélude de la prochaine campagne de vaccination contre la Poliomyélite: Le Pev et les se serrent les coudes

Le Programme élargi de vaccination (Pev) et les Professionnels des médias du Réseau des journalistes Amis de l’Enfants (Rjae) ont échangé le jeudi dernier sur tous les contours de confiances et de crédibilité qu’il faut créer auprès de la population afin qu’il y ait un grand nombre d’enfants à la prochaine campagne de vaccination contre la poliomyélite, prévue du 28 au 30 avril prochain sur toute l’étendue du pays.

Selon le Docteur Elisabeth Mukamba, coordinatrice du Comité pour les opérations des urgences polio (Coup) en République démocratique du Congo, l’apport des médias est fortement attendu à la prochaine campagne, prévue dans les 26 provinces nationales/

« Nous attendons des médias l’appui à la gestion des cas de refus de la vaccination identifiés afin de réduire la proportion de ces cas de 19% à 2% et d’accroître la crédibilité et la confiance en la vaccination en diffusant des informations de qualité », a-t-elle déclaré en marge des Journées nationales de vaccination contre la poliomyélite pour les enfants de 0 à 5 ans, prévues du 28 au 30 mars 2024.

En prévision justement de cette campagne, le Comité pour les opérations des urgences polio estime que les professionnels des médias devraient avoir toutes les informations sur ce qui se passe dans le cadre de l’initiative mondiale de l’éradication de la polio en Rdc et sur l’organisation de la riposte à cette épidémie.

Pour le COUP, au fil des années, le pays a augmenté l’indicateur relatif aux parents informés de la campagne avant qu’elle débute, soit une moyenne de plus de 95% d’une manière globale à travers le pays. « C’est pourquoi la presse doit accompagner le COUP en maintenant le niveau d’information des parents à 95 % au moins et appuyer la gestion des cas de refus de la vaccination », a renchéri Docteur Elisabeth Mukamba,

S’exprimant à son tour, le Docteur Charles Ewa Sama, chargé de la Commission surveillance équipe de riposte polio, a fait savoir que le pays a connu une diminution des cas de polio chez les enfants. Depuis 2022, 2023, la Rdc est passé de plus de 500 cas à moins de 250.

« Cette année encore la surveillance continue. Il faut notamment qu’il y a une diminution (…) on espère maintenir le cap en 2024 jusqu’à peut-être à atteindre une notification zéro de ce poliovirus. Pour cela, il faut que les efforts et l’attention continuent et soient plus accentués, parce que souvent lorsqu’on arrive à la fin d’une épidémie, il devient de plus en plus difficile (…) », a-t-il souligné en insistant sur le rôle des médias notamment sur le rôle majeur de la communication de masse dans la stratégie de riposte.

C’était sur cette attente que la chargée de communication du Programme élargi de vaccination, Madame Clarisse Kalala a rappelé le partenariat signé avec le Rjae justement pour promouvoir l’importance de la vaccination dans la lutte contre la polio et dénoncer tout cas de résistance et de refus qui sera constaté.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

En prélude de la prochaine campagne de vaccination contre la Poliomyélite: Le Pev et les se serrent les coudes

Le Programme élargi de vaccination (Pev) et les Professionnels des médias du Réseau des journalistes Amis de l’Enfants (Rjae) ont échangé le jeudi dernier sur tous les contours de confiances et de crédibilité qu’il faut créer auprès de la population afin qu’il y ait un grand nombre d’enfants à la prochaine campagne de vaccination contre la poliomyélite, prévue du 28 au 30 avril prochain sur toute l’étendue du pays.

Selon le Docteur Elisabeth Mukamba, coordinatrice du Comité pour les opérations des urgences polio (Coup) en République démocratique du Congo, l’apport des médias est fortement attendu à la prochaine campagne, prévue dans les 26 provinces nationales/

« Nous attendons des médias l’appui à la gestion des cas de refus de la vaccination identifiés afin de réduire la proportion de ces cas de 19% à 2% et d’accroître la crédibilité et la confiance en la vaccination en diffusant des informations de qualité », a-t-elle déclaré en marge des Journées nationales de vaccination contre la poliomyélite pour les enfants de 0 à 5 ans, prévues du 28 au 30 mars 2024.

En prévision justement de cette campagne, le Comité pour les opérations des urgences polio estime que les professionnels des médias devraient avoir toutes les informations sur ce qui se passe dans le cadre de l’initiative mondiale de l’éradication de la polio en Rdc et sur l’organisation de la riposte à cette épidémie.

Pour le COUP, au fil des années, le pays a augmenté l’indicateur relatif aux parents informés de la campagne avant qu’elle débute, soit une moyenne de plus de 95% d’une manière globale à travers le pays. « C’est pourquoi la presse doit accompagner le COUP en maintenant le niveau d’information des parents à 95 % au moins et appuyer la gestion des cas de refus de la vaccination », a renchéri Docteur Elisabeth Mukamba,

S’exprimant à son tour, le Docteur Charles Ewa Sama, chargé de la Commission surveillance équipe de riposte polio, a fait savoir que le pays a connu une diminution des cas de polio chez les enfants. Depuis 2022, 2023, la Rdc est passé de plus de 500 cas à moins de 250.

« Cette année encore la surveillance continue. Il faut notamment qu’il y a une diminution (…) on espère maintenir le cap en 2024 jusqu’à peut-être à atteindre une notification zéro de ce poliovirus. Pour cela, il faut que les efforts et l’attention continuent et soient plus accentués, parce que souvent lorsqu’on arrive à la fin d’une épidémie, il devient de plus en plus difficile (…) », a-t-il souligné en insistant sur le rôle des médias notamment sur le rôle majeur de la communication de masse dans la stratégie de riposte.

C’était sur cette attente que la chargée de communication du Programme élargi de vaccination, Madame Clarisse Kalala a rappelé le partenariat signé avec le Rjae justement pour promouvoir l’importance de la vaccination dans la lutte contre la polio et dénoncer tout cas de résistance et de refus qui sera constaté.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles