25.2 C
Kinshasa
jeudi, juin 20, 2024
spot_img

Indemnisation des victimes de la colonisation : La commission Congo est prête

Le comité des experts mis en place pour préparer le rapport devant servir de document de base aux débats du parlement belge pour d’éventuels dédommagements des victimes de la colonisation belge au Congo a remis son texte récemment.

Le document de 689 pages, publié sur le site de la Chambre belge, est subdivisé en trois parties, correspondant aux trois thématiques et groupes d’experts, dont quatre scientifiques congolais, à savoir l’historique de la colonisation, le travail de mémoire et réparations ainsi que l’influence de la colonisation sur le racisme dans la société belge. La première partie a été rédigée par les historiens Mathieu Zana Etambala de l’Université de Leuven, Elikya Mbokolo de l’Université de Kinshasa et trois professeurs belges, tandis que la deuxième par trois experts belges et la dernière par l’avocate Laure Uwesi et l’historienne de l’art Anne Wetsi Mpoma, toutes deux d’origine congolaise.

Le but du rapport, peut-on lire sur le site, est de clarifier certains enjeux et d’exposer les diverses options qui se présentent aux membres de la Commission spéciale « Vérité et réconciliation », créée en juin 2020 par le parlement fédéral belge pour examiner le rôle joué par la Belgique au Congo, au Rwanda et au Burundi durant la colonisation et ses conséquences. « Le but du présent rapport n’est pas de prendre des décisions mais d’éclairer les décisions qui reviennent aux membres de la commission spéciale « Néanmoins, il faut signaler le courage pris par les experts, qui ont formulé une série de recommandations ayant, dans l’ensemble, accablé la présence belge au Congo et réduit l’essentiel de la colonisation à une entreprise d’exploitation des richesses, minérales et agricoles mais aussi culturelles, grâce à la mise au travail forcé et, donc, loin de la propagande axée sur l’oeuvre civilisatrice ».

Acp/Congocroissance.com

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Indemnisation des victimes de la colonisation : La commission Congo est prête

Le comité des experts mis en place pour préparer le rapport devant servir de document de base aux débats du parlement belge pour d’éventuels dédommagements des victimes de la colonisation belge au Congo a remis son texte récemment.

Le document de 689 pages, publié sur le site de la Chambre belge, est subdivisé en trois parties, correspondant aux trois thématiques et groupes d’experts, dont quatre scientifiques congolais, à savoir l’historique de la colonisation, le travail de mémoire et réparations ainsi que l’influence de la colonisation sur le racisme dans la société belge. La première partie a été rédigée par les historiens Mathieu Zana Etambala de l’Université de Leuven, Elikya Mbokolo de l’Université de Kinshasa et trois professeurs belges, tandis que la deuxième par trois experts belges et la dernière par l’avocate Laure Uwesi et l’historienne de l’art Anne Wetsi Mpoma, toutes deux d’origine congolaise.

Le but du rapport, peut-on lire sur le site, est de clarifier certains enjeux et d’exposer les diverses options qui se présentent aux membres de la Commission spéciale « Vérité et réconciliation », créée en juin 2020 par le parlement fédéral belge pour examiner le rôle joué par la Belgique au Congo, au Rwanda et au Burundi durant la colonisation et ses conséquences. « Le but du présent rapport n’est pas de prendre des décisions mais d’éclairer les décisions qui reviennent aux membres de la commission spéciale « Néanmoins, il faut signaler le courage pris par les experts, qui ont formulé une série de recommandations ayant, dans l’ensemble, accablé la présence belge au Congo et réduit l’essentiel de la colonisation à une entreprise d’exploitation des richesses, minérales et agricoles mais aussi culturelles, grâce à la mise au travail forcé et, donc, loin de la propagande axée sur l’oeuvre civilisatrice ».

Acp/Congocroissance.com

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles