29.7 C
Kinshasa
vendredi, mai 24, 2024
spot_img

La Rdc appelle à la mobilisation de tous ses partenaires pour l’élimination du choléra

Engagée depuis décembre 2007 à éliminer le choléra, la République démocratique du Congo appelle aujourd’hui tous ses partenaires au financement de son Plan multisectoriel stratégique pour 2023-2027, le quatrième visant l’élimination du choléra et le contrôle des autres maladies diarrhéiques, comme problème de santé publique. C’est ce qu’indique un communiqué publié ce lundi.

Selon ce document, les précédents Plans multisectoriels stratégiques pour l’élimination du choléra (PMSEC) ont souffert d’un faible taux de financement de plusieurs de leurs axes stratégiques ainsi que d’un niveau d’alignement insuffisant des acteurs des secteurs concernés par le choléra. Grâce à ce PMSEC, endossé en Novembre 2023, le gouvernement souhaite mobiliser les opportunités de financement existantes et engager l’ensemble de ses partenaires à travailler à ses côtés pour éliminer le choléra.

« Le choléra est une maladie extrêmement dangereuse qui peut tuer en quelques heures si la personne malade n’est pas prise en charge. Elle touche particulièrement les populations les plus pauvres et reflète les profondes inégalités dans la répartition des ressources nationales. Le choléra est endémique en RDC depuis plus de quatre décennies : chaque jour, 136 personnes contractent le choléra et 3 en meurent. Au cours de ces trois dernières années, le pays a notifié 83 436 cas et 971 décès, soit une létalité de 1,2%. Le 4e PMSEC, dont le coût de mise en œuvre est évalué à 192 millions USD, prévoit de renforcer les activités de surveillance globale, de prise en charge des malades, des interventions d’urgence liées à l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les zones touchées par le choléra, notamment la province du Nord-Kivu qui subit une insécurité chronique et des déplacements de populations très importants ; des vaccinations orales contre le choléra et des investissements durables dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène ainsi que dans la recherche opérationnelle », peut-on lire dans ce communiqué de presse.

Soulignons que la mise en œuvre du PMSEC 2023-2027 sera effective grâce aux contributions des partenaires aux côtés du gouvernement de la République démocratique du Congo.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

La Rdc appelle à la mobilisation de tous ses partenaires pour l’élimination du choléra

Engagée depuis décembre 2007 à éliminer le choléra, la République démocratique du Congo appelle aujourd’hui tous ses partenaires au financement de son Plan multisectoriel stratégique pour 2023-2027, le quatrième visant l’élimination du choléra et le contrôle des autres maladies diarrhéiques, comme problème de santé publique. C’est ce qu’indique un communiqué publié ce lundi.

Selon ce document, les précédents Plans multisectoriels stratégiques pour l’élimination du choléra (PMSEC) ont souffert d’un faible taux de financement de plusieurs de leurs axes stratégiques ainsi que d’un niveau d’alignement insuffisant des acteurs des secteurs concernés par le choléra. Grâce à ce PMSEC, endossé en Novembre 2023, le gouvernement souhaite mobiliser les opportunités de financement existantes et engager l’ensemble de ses partenaires à travailler à ses côtés pour éliminer le choléra.

« Le choléra est une maladie extrêmement dangereuse qui peut tuer en quelques heures si la personne malade n’est pas prise en charge. Elle touche particulièrement les populations les plus pauvres et reflète les profondes inégalités dans la répartition des ressources nationales. Le choléra est endémique en RDC depuis plus de quatre décennies : chaque jour, 136 personnes contractent le choléra et 3 en meurent. Au cours de ces trois dernières années, le pays a notifié 83 436 cas et 971 décès, soit une létalité de 1,2%. Le 4e PMSEC, dont le coût de mise en œuvre est évalué à 192 millions USD, prévoit de renforcer les activités de surveillance globale, de prise en charge des malades, des interventions d’urgence liées à l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les zones touchées par le choléra, notamment la province du Nord-Kivu qui subit une insécurité chronique et des déplacements de populations très importants ; des vaccinations orales contre le choléra et des investissements durables dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène ainsi que dans la recherche opérationnelle », peut-on lire dans ce communiqué de presse.

Soulignons que la mise en œuvre du PMSEC 2023-2027 sera effective grâce aux contributions des partenaires aux côtés du gouvernement de la République démocratique du Congo.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles