29.7 C
Kinshasa
vendredi, mai 24, 2024
spot_img

La Rdc commémore la 14ème édition de la SAV coïncidant avec les 50 ans du PEV

La République démocratique du Congo célèbre depuis le 29 avril jusqu’au 7 mai prochain, la 14è édition de la « Semaine africaine de Vaccination (Sav) », dont la particularité coïncide avec les 50 ans d’existence du Programme élargi de vaccination (Pev), sous le thème : « Le programme essentiel d’immunisation à la 50e année », avec comme slogan :  »Communautés vaccinées, communautés en bonne santé »

« Nous sommes à la 14è édition de la Semaine africaine pour la vaccination (…) nous fêtons avec les autres pays de la région et du monde la semaine africaine de vaccination.  La particularité de cette édition est qu’elle coïncide avec le 50ème anniversaire du Pev. Depuis qu’on a créé le Programme élargi de vaccination, nous sommes arrivés à l’an 50. Et 50 ans ce n’est pas peu de chose. C’est ainsi que cette édition doit prendre un cachet spécial pour qu’on arrive vraiment à voir d’où nous avons commencé,  à quel niveau nous sommes,  et qu’est-ce que nous  devons encore faire pour arriver pratiquement à améliorer  l’immunité de nos communautés », avait déclaré le Docteur  Bertin Lora, chef de Division Appui à  la Direction du Pev, lors d’un brifieng organisé le mercredi avec la presse.

Les médias, partenaires privilégiés

Dans le cadre justement de la célébration de la Sav, le Programme élargi de vaccination (Rdc), qui a fait du Réseau des Journalistes « Amis de l’Enfants » son partenaire privilégié pour la réussite de ses activités, surtout lors des campagnes de masse,  a estimé important de commencer par les médias en rappelant l’importance de la vaccination, mais aussi les performances de la vaccination, et les défis auxquels il est confronté ainsi que les perspectives.

«  Les médias constituent en fait, les meilleurs canaux par excellence  pour partager les informations en rapport avec la vaccination à la communauté, nous avons voulu échanger avec eux pour qu’à leur tour ils puissent  sensibiliser la communauté en faveur du bien-fondé de la vaccination et permettre à ce que cette communauté puisse adhérer à la vaccination. Ce n’est que de façon là que nous arriverons à réduire le nombre de zéro dose et  des sous vaccinés. Ceci va permettre au pays d’éviter les épidémies qui font que se succéder », a souligné Dr. Bertin Lora lors de cet échange avec les professionnels des médias.

La stratégie Porte-à-porte » privilégiée pour réduire le nombre de zéro dose et les sous vaccinés

Et donc au cours de cette semaine, le Programme élargi de vaccination compte toucher tous les enfants par la dynamique stratégie de vaccination « Porte-à-porte » dans les milieux de concentration et de routine afin de réduire le nombre de zéro dose et de sous-vaccinés.  C’est ce qu’avait dit le chef de Division Appui à la Direction du Pev, le Docteur Bertin Laro.

A l’en croire, il est important de continuer sur la bonne dynamique de vaccination porte-à-porte, dans les milieux de concentration et de routine afin de réduire le nombre de zéro dose et de sous-vaccinés.

« Nous allons continuer à recourir à nos différentes stratégies à la vaccination : la vaccination à fixe, la vaccination en avancée, à mobile; recourir aux stratégies spécifiques, à savoir: la réduction des occasions de vaccination manquée par la vaccination à tout contact. Nous allons continuer la vaccination porte à porte, dans des milieux de concentration et de  routine, tout cela pour arriver à réduire le nombre de zéro dose et de sous-vaccinés »,

50 ans après, il faut dire le Pev  a connu des succès notamment l’éradication de la variole… Cependant, les défis restent énormes que ça soit en Afrique de l’Ouest et du Centre. Le premier défi est celui d’atteindre des couvertures  optimales aussi bien au niveau global que dans cette région du continent. L’objectif  global  est de toucher une couverture d’au moins 90%.  Tandis que le deuxième défi concerne la disponibilité des vaccins et de la chaine de froid.

Pour cela, les décideurs devront réellement manifester cette bonne volonté politique de sauver des vies par la vaccination, qui exige des moyens.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

La Rdc commémore la 14ème édition de la SAV coïncidant avec les 50 ans du PEV

La République démocratique du Congo célèbre depuis le 29 avril jusqu’au 7 mai prochain, la 14è édition de la « Semaine africaine de Vaccination (Sav) », dont la particularité coïncide avec les 50 ans d’existence du Programme élargi de vaccination (Pev), sous le thème : « Le programme essentiel d’immunisation à la 50e année », avec comme slogan :  »Communautés vaccinées, communautés en bonne santé »

« Nous sommes à la 14è édition de la Semaine africaine pour la vaccination (…) nous fêtons avec les autres pays de la région et du monde la semaine africaine de vaccination.  La particularité de cette édition est qu’elle coïncide avec le 50ème anniversaire du Pev. Depuis qu’on a créé le Programme élargi de vaccination, nous sommes arrivés à l’an 50. Et 50 ans ce n’est pas peu de chose. C’est ainsi que cette édition doit prendre un cachet spécial pour qu’on arrive vraiment à voir d’où nous avons commencé,  à quel niveau nous sommes,  et qu’est-ce que nous  devons encore faire pour arriver pratiquement à améliorer  l’immunité de nos communautés », avait déclaré le Docteur  Bertin Lora, chef de Division Appui à  la Direction du Pev, lors d’un brifieng organisé le mercredi avec la presse.

Les médias, partenaires privilégiés

Dans le cadre justement de la célébration de la Sav, le Programme élargi de vaccination (Rdc), qui a fait du Réseau des Journalistes « Amis de l’Enfants » son partenaire privilégié pour la réussite de ses activités, surtout lors des campagnes de masse,  a estimé important de commencer par les médias en rappelant l’importance de la vaccination, mais aussi les performances de la vaccination, et les défis auxquels il est confronté ainsi que les perspectives.

«  Les médias constituent en fait, les meilleurs canaux par excellence  pour partager les informations en rapport avec la vaccination à la communauté, nous avons voulu échanger avec eux pour qu’à leur tour ils puissent  sensibiliser la communauté en faveur du bien-fondé de la vaccination et permettre à ce que cette communauté puisse adhérer à la vaccination. Ce n’est que de façon là que nous arriverons à réduire le nombre de zéro dose et  des sous vaccinés. Ceci va permettre au pays d’éviter les épidémies qui font que se succéder », a souligné Dr. Bertin Lora lors de cet échange avec les professionnels des médias.

La stratégie Porte-à-porte » privilégiée pour réduire le nombre de zéro dose et les sous vaccinés

Et donc au cours de cette semaine, le Programme élargi de vaccination compte toucher tous les enfants par la dynamique stratégie de vaccination « Porte-à-porte » dans les milieux de concentration et de routine afin de réduire le nombre de zéro dose et de sous-vaccinés.  C’est ce qu’avait dit le chef de Division Appui à la Direction du Pev, le Docteur Bertin Laro.

A l’en croire, il est important de continuer sur la bonne dynamique de vaccination porte-à-porte, dans les milieux de concentration et de routine afin de réduire le nombre de zéro dose et de sous-vaccinés.

« Nous allons continuer à recourir à nos différentes stratégies à la vaccination : la vaccination à fixe, la vaccination en avancée, à mobile; recourir aux stratégies spécifiques, à savoir: la réduction des occasions de vaccination manquée par la vaccination à tout contact. Nous allons continuer la vaccination porte à porte, dans des milieux de concentration et de  routine, tout cela pour arriver à réduire le nombre de zéro dose et de sous-vaccinés »,

50 ans après, il faut dire le Pev  a connu des succès notamment l’éradication de la variole… Cependant, les défis restent énormes que ça soit en Afrique de l’Ouest et du Centre. Le premier défi est celui d’atteindre des couvertures  optimales aussi bien au niveau global que dans cette région du continent. L’objectif  global  est de toucher une couverture d’au moins 90%.  Tandis que le deuxième défi concerne la disponibilité des vaccins et de la chaine de froid.

Pour cela, les décideurs devront réellement manifester cette bonne volonté politique de sauver des vies par la vaccination, qui exige des moyens.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles