24.2 C
Kinshasa
jeudi, mai 23, 2024
spot_img

La RDC intensifie la vaccination des personnes hautement prioritaires contre la COVID-19 avec le soutien de l’ONU

Depuis avril 2021, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a facilité la vaccination de plus de 12,2 millions de personnes (10,2% de la population totale) par les autorités sanitaires congolaises pour la première dose. Selon une note d’information du Bureau des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF), un total de 9,7 millions de personnes ont également été complètement vaccinées contre la COVID-19 (8,1% de la population totale), y compris des personnes migrantes et déplacées de force. Ces données mises à jour sont fournies par les autorités sanitaires alors que Ted Chaiban, Coordonnateur principal du Partenariat Mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin contre la COVID-19 (CoVDP), entame une visite de sept jours en République démocratique du Congo (RDC).

Dans un effort conjoint visant à faire progresser les objectifs de la vaccination pour tous et de réaffirmer le soutien continu du Partenariat Mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin à la RDC, Ted Chaiban rencontrera les autorités du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention. Il aura aussi une séance de travail avec les responsables du Programme Elargi de Vaccination (PEV) en présence de leurs partenaires, afin d’apprécier les progrès du déploiement de la vaccination contre la COVID-19 en RDC, les efforts du pays à augmenter la couverture vaccinale contre la COVID-19 et les plans pour l’intégration de la vaccination contre la COVID-19 dans les soins de santé primaires, les programmes de vaccination de routine et les autres interventions de santé concernant les populations.

Au cours de sa visite, il rencontrera le Coordonnateur Résident et les chefs d’Agences et Fonds des Nations-Unies pour échanger sur le soutien de l’ONU aux priorités sanitaires nationales, avec l’intégration du vaccin COVID-19 dans la vaccination de routine, avec un accent sur les groupes à haut risque (personnels de santé, personnes avec comorbidités, personnes âgées, déplacés internes, migrants et réfugiés etc.).

« En matière de santé publique, nous avons tous été témoins du coût colossal que représente l’exclusion, car personne n’est protégée tant que tout le monde n’est pas protégé, » rappelle M. Chaiban. « C’est pourquoi nous continuons à mettre l’accent sur l’importance de ne laisser personne de côté et de s’assurer que tout le monde a accès aux doses de vaccins. »

A Kinshasa, le Coordonnateur principal du Partenariat et le Coordonnateur Résident participeront à une série de réunions bilatérales et multilatérales avec les autres parties-prenantes, les leaders religieux et communautaires, les représentants de la société civile, les membres des sociétés savantes (ordre des médecins etc.) pour les exhorter à poursuivre et à accroître leur engagement dans la vaccination. « Face à cette pandémie qui n’est pas encore terminée, le moyen de prévention principal durable demeure le vaccin. La vaccination doit continuer à être ouverte à l’ensemble de la population âgée partout dans le pays, – en particulier à l’endroit des groupes les plus à risque (personnes sans abri, personnes souffrant de maladies préexistantes), et souvent les plus touchés de manière disproportionnée – afin de leur garantir une protection plus large et la réduction des impacts sanitaires et économiques qui les touchent », a dit Adama Moussa, le Coordonnateur Résident ad intérim.

La délégation de Ted Chaiban, incluant notamment, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Gavi- l’Alliance du vaccin, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) se rendra à Bunia, Province de l’Ituri, (nord-est du pays) pour voir l’engagement et l’appropriation des autorités congolaises vis-à-vis de l’intégration et de l’inclusion sociale des déplacés internes et des réfugiés en termes de la vaccination. Ted Chaiban salue le leadership des autorités nationales et provinciales de l’Ituri et la détermination de la Mission de Stabilisation de l’ONU en RDC (MONUSCO) à assurer la protection et la sécurité des personnes vulnérables dans leurs sites, lesquels continuent de faire l’objet d’attaques des groupes armés depuis l’année dernière.  

Pendant son séjour à Bunia, le Coordonnateur Principal du Partenariat rencontrera également les différents intervenants dans la vaccination. Il discutera avec les membres de la société civile, les leaders communautaires et religieux provinciaux pour mieux comprendre les enjeux et les difficultés. M. Chaiban les encouragera à soutenir la vision du Programme de développement durable à l’horizon 2030 – ne laisser personne de côté – dans le but de réduire les inégalités parmi les migrants, les réfugiés et les déplacés internes en matière de santé et d’accélérer la vaccination contre la COVID-19.

Soulignons que le Partenariat mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin contre la COVID-19 (CoVDP) a pour mission de garantir une riposte mondiale efficace à la pandémie, en appuyant l’identification, la coordination et la mise en œuvre de solutions dans les pays dont les taux de couverture vaccinale sont encore très bas.  Il coordonne les efforts entre les institutions pour répondre aux besoins en matière de vaccins et fournir une assistance technique et financière afin de surmonter les obstacles critiques dans la mise en œuvre au niveau des pays.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

La RDC intensifie la vaccination des personnes hautement prioritaires contre la COVID-19 avec le soutien de l’ONU

Depuis avril 2021, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a facilité la vaccination de plus de 12,2 millions de personnes (10,2% de la population totale) par les autorités sanitaires congolaises pour la première dose. Selon une note d’information du Bureau des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF), un total de 9,7 millions de personnes ont également été complètement vaccinées contre la COVID-19 (8,1% de la population totale), y compris des personnes migrantes et déplacées de force. Ces données mises à jour sont fournies par les autorités sanitaires alors que Ted Chaiban, Coordonnateur principal du Partenariat Mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin contre la COVID-19 (CoVDP), entame une visite de sept jours en République démocratique du Congo (RDC).

Dans un effort conjoint visant à faire progresser les objectifs de la vaccination pour tous et de réaffirmer le soutien continu du Partenariat Mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin à la RDC, Ted Chaiban rencontrera les autorités du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention. Il aura aussi une séance de travail avec les responsables du Programme Elargi de Vaccination (PEV) en présence de leurs partenaires, afin d’apprécier les progrès du déploiement de la vaccination contre la COVID-19 en RDC, les efforts du pays à augmenter la couverture vaccinale contre la COVID-19 et les plans pour l’intégration de la vaccination contre la COVID-19 dans les soins de santé primaires, les programmes de vaccination de routine et les autres interventions de santé concernant les populations.

Au cours de sa visite, il rencontrera le Coordonnateur Résident et les chefs d’Agences et Fonds des Nations-Unies pour échanger sur le soutien de l’ONU aux priorités sanitaires nationales, avec l’intégration du vaccin COVID-19 dans la vaccination de routine, avec un accent sur les groupes à haut risque (personnels de santé, personnes avec comorbidités, personnes âgées, déplacés internes, migrants et réfugiés etc.).

« En matière de santé publique, nous avons tous été témoins du coût colossal que représente l’exclusion, car personne n’est protégée tant que tout le monde n’est pas protégé, » rappelle M. Chaiban. « C’est pourquoi nous continuons à mettre l’accent sur l’importance de ne laisser personne de côté et de s’assurer que tout le monde a accès aux doses de vaccins. »

A Kinshasa, le Coordonnateur principal du Partenariat et le Coordonnateur Résident participeront à une série de réunions bilatérales et multilatérales avec les autres parties-prenantes, les leaders religieux et communautaires, les représentants de la société civile, les membres des sociétés savantes (ordre des médecins etc.) pour les exhorter à poursuivre et à accroître leur engagement dans la vaccination. « Face à cette pandémie qui n’est pas encore terminée, le moyen de prévention principal durable demeure le vaccin. La vaccination doit continuer à être ouverte à l’ensemble de la population âgée partout dans le pays, – en particulier à l’endroit des groupes les plus à risque (personnes sans abri, personnes souffrant de maladies préexistantes), et souvent les plus touchés de manière disproportionnée – afin de leur garantir une protection plus large et la réduction des impacts sanitaires et économiques qui les touchent », a dit Adama Moussa, le Coordonnateur Résident ad intérim.

La délégation de Ted Chaiban, incluant notamment, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Gavi- l’Alliance du vaccin, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) se rendra à Bunia, Province de l’Ituri, (nord-est du pays) pour voir l’engagement et l’appropriation des autorités congolaises vis-à-vis de l’intégration et de l’inclusion sociale des déplacés internes et des réfugiés en termes de la vaccination. Ted Chaiban salue le leadership des autorités nationales et provinciales de l’Ituri et la détermination de la Mission de Stabilisation de l’ONU en RDC (MONUSCO) à assurer la protection et la sécurité des personnes vulnérables dans leurs sites, lesquels continuent de faire l’objet d’attaques des groupes armés depuis l’année dernière.  

Pendant son séjour à Bunia, le Coordonnateur Principal du Partenariat rencontrera également les différents intervenants dans la vaccination. Il discutera avec les membres de la société civile, les leaders communautaires et religieux provinciaux pour mieux comprendre les enjeux et les difficultés. M. Chaiban les encouragera à soutenir la vision du Programme de développement durable à l’horizon 2030 – ne laisser personne de côté – dans le but de réduire les inégalités parmi les migrants, les réfugiés et les déplacés internes en matière de santé et d’accélérer la vaccination contre la COVID-19.

Soulignons que le Partenariat mondial pour la préparation et la fourniture du vaccin contre la COVID-19 (CoVDP) a pour mission de garantir une riposte mondiale efficace à la pandémie, en appuyant l’identification, la coordination et la mise en œuvre de solutions dans les pays dont les taux de couverture vaccinale sont encore très bas.  Il coordonne les efforts entre les institutions pour répondre aux besoins en matière de vaccins et fournir une assistance technique et financière afin de surmonter les obstacles critiques dans la mise en œuvre au niveau des pays.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles