25.2 C
Kinshasa
jeudi, juin 20, 2024
spot_img

Le Directeur-Pays d’Egpaf content du bon déroulement du Projet Cap Tb

Le Directeur-pays de la Fondation Elysabeth Glaser (Egpaf)/Rdc, le Docteur Aimé Mboyo a loué le déroulement du projet Cap Tb, dont les résultats ont été très probants en dépit de la pandémie de la Covid 19.

A l’en croire, ce projet a été lancé dans les six provinces de la République démocratique du Congo, où sa structure est représentée.   «  Nous  intervenons dans  19 zones de santé et dans 160 structures sanitaires. Nous avons  3 projets actifs pour le moment, le projet Aip à Kinshasa,  financé par Pepfar à travers l’USAID, le projet Elykia-Fardc, financé par le Département américain de la Défense, et le projet  lisanga, financé par  Cdc Atlanta. Les trois projets mis en ensemble, nous donne une corde environ de 70.000 malades que  nous appuyons, que nous suivons  à travers les six provinces d’interventions », a indiqué le Directeur-Pays lors d’un entretien eu avec un groupe de journalistes, membres du Réseau des Médias africains pour la promotion de la Santé et de l’Environnement (Remapsen).

Pour le moment,  le projet Cap Tb est fini. Après l’avoir piloté, la Fondation Elysabeth Glaser affirme avoir  tiré toutes les leçons dudit projet, avant de faire une transition avec le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) afin que la Rdc puisse continuer ses activités.

« C’est l’occasion que vous nous donnez pour lancer des messages sur la mobilisation   des ressources nationales. La tuberculose tue les enfants. Pendant 4 ans, nous avons  monté un  modèle, qui a démontré que l’on peut améliorer les choses.  Maintenant, c’est au gouvernement congolais de prendre les choses en mains et de mobiliser les ressources pour que tous les enfants au niveau national puissent bénéficier de l’expérience du Cap TB (…) la solution reste l’Etat congolais. Le budget alloué à la santé et spécialement à la lutte contre la maladie doit être revu à la hausse, et si on peut aussi ajouter la gratuité des soins pour les enfants d’au moins de 0 à 5 ans, cela va  énormément contribuer à lutter contre la mortalité liée à la tuberculose  pédiatrique », a lâché le Docteur Aimé Mboyo, d’un ton interpellateur à l’endroit du Gouvernement congolais, avant de souligner que la tuberculose est la première infection opportuniste du VIH.

Selon le Docteur Aimé Mboyo, la tuberculose est associée au VIH quelques soit l’âge. Et pour cela, suggère-t-il : « De la même manière qu’on doit lutter contre le VIH, absolument on doit aussi penser à la tuberculose, parce qu’elle est la première cause de mortalité chez les personnes vivant avec le VIH ».

Par ailleurs, le Directeur-Pays d’Egpaf en Rdc a avoué que l’avènement de la COVID 19 a rendu le contexte très difficile et cela a impacté le projet Cap TB, avant que quelques mesures de mitigation soient rapidement prises.  Ces mesures ont réussi à atténuer les effets de la Covid 19 même s’il y a eu quand même  un impact au niveau de l’utilisation des services et de la perfection du programme.

 « Nous avons disponibilisé des masques, le gel pour permettre aux agents de santé de travailler, de visiter les  ménages, d’identifier les enfants à risque. Et aussi au niveau   de formations sanitaires parce que, là le problème majeur était la baisse de fréquentation. Les gens avaient peur de venir se faire soigner, et là, nous avons aussi travaillé avec les agents de santé communautaire pour stimuler les gens, sensibiliser les personnes  surtout ceux qui ont des enfants qui toussent ou qui ne sentent pas bien de ne pas rester à la maison mais  de venir avec leurs enfants au niveau de structure de santé (…) nous avons  mis en place des mesures qui nous permettent de continuer à  travailler sans beaucoup de problèmes », a-t-il conclu.

Rappelons que le Directeur-Pays d’Egpaf en Rdc s’exprimait en marge de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée le 24 mars de chaque année.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Le Directeur-Pays d’Egpaf content du bon déroulement du Projet Cap Tb

Le Directeur-pays de la Fondation Elysabeth Glaser (Egpaf)/Rdc, le Docteur Aimé Mboyo a loué le déroulement du projet Cap Tb, dont les résultats ont été très probants en dépit de la pandémie de la Covid 19.

A l’en croire, ce projet a été lancé dans les six provinces de la République démocratique du Congo, où sa structure est représentée.   «  Nous  intervenons dans  19 zones de santé et dans 160 structures sanitaires. Nous avons  3 projets actifs pour le moment, le projet Aip à Kinshasa,  financé par Pepfar à travers l’USAID, le projet Elykia-Fardc, financé par le Département américain de la Défense, et le projet  lisanga, financé par  Cdc Atlanta. Les trois projets mis en ensemble, nous donne une corde environ de 70.000 malades que  nous appuyons, que nous suivons  à travers les six provinces d’interventions », a indiqué le Directeur-Pays lors d’un entretien eu avec un groupe de journalistes, membres du Réseau des Médias africains pour la promotion de la Santé et de l’Environnement (Remapsen).

Pour le moment,  le projet Cap Tb est fini. Après l’avoir piloté, la Fondation Elysabeth Glaser affirme avoir  tiré toutes les leçons dudit projet, avant de faire une transition avec le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) afin que la Rdc puisse continuer ses activités.

« C’est l’occasion que vous nous donnez pour lancer des messages sur la mobilisation   des ressources nationales. La tuberculose tue les enfants. Pendant 4 ans, nous avons  monté un  modèle, qui a démontré que l’on peut améliorer les choses.  Maintenant, c’est au gouvernement congolais de prendre les choses en mains et de mobiliser les ressources pour que tous les enfants au niveau national puissent bénéficier de l’expérience du Cap TB (…) la solution reste l’Etat congolais. Le budget alloué à la santé et spécialement à la lutte contre la maladie doit être revu à la hausse, et si on peut aussi ajouter la gratuité des soins pour les enfants d’au moins de 0 à 5 ans, cela va  énormément contribuer à lutter contre la mortalité liée à la tuberculose  pédiatrique », a lâché le Docteur Aimé Mboyo, d’un ton interpellateur à l’endroit du Gouvernement congolais, avant de souligner que la tuberculose est la première infection opportuniste du VIH.

Selon le Docteur Aimé Mboyo, la tuberculose est associée au VIH quelques soit l’âge. Et pour cela, suggère-t-il : « De la même manière qu’on doit lutter contre le VIH, absolument on doit aussi penser à la tuberculose, parce qu’elle est la première cause de mortalité chez les personnes vivant avec le VIH ».

Par ailleurs, le Directeur-Pays d’Egpaf en Rdc a avoué que l’avènement de la COVID 19 a rendu le contexte très difficile et cela a impacté le projet Cap TB, avant que quelques mesures de mitigation soient rapidement prises.  Ces mesures ont réussi à atténuer les effets de la Covid 19 même s’il y a eu quand même  un impact au niveau de l’utilisation des services et de la perfection du programme.

 « Nous avons disponibilisé des masques, le gel pour permettre aux agents de santé de travailler, de visiter les  ménages, d’identifier les enfants à risque. Et aussi au niveau   de formations sanitaires parce que, là le problème majeur était la baisse de fréquentation. Les gens avaient peur de venir se faire soigner, et là, nous avons aussi travaillé avec les agents de santé communautaire pour stimuler les gens, sensibiliser les personnes  surtout ceux qui ont des enfants qui toussent ou qui ne sentent pas bien de ne pas rester à la maison mais  de venir avec leurs enfants au niveau de structure de santé (…) nous avons  mis en place des mesures qui nous permettent de continuer à  travailler sans beaucoup de problèmes », a-t-il conclu.

Rappelons que le Directeur-Pays d’Egpaf en Rdc s’exprimait en marge de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée le 24 mars de chaque année.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles