24.2 C
Kinshasa
jeudi, mai 23, 2024
spot_img

Le journalisme de santé au centre d’une conférence internationale à Dakar

« Journalisme de santé et communication gouvernementale sur la santé » c’est le thème qui a soutenu le panel inaugural de la conférence internationale  tenu à Dakar du 21 au 23 Janvier 2022, à l’initiative de la Fondation KONRAD  ADENAUER STIFTUNG (KAS), basée en  Afrique du Sud.

C’est la salle de formation LE BAOBAB de l’hôtel Jardin savana de Dakar au Sénégal qui a abrité cette conférence internationale qui a permis de réunir des journalistes spécialistes  de santé, des responsables de réseaux et associations de journalistes de santé  et des professionnels de la santé. En ouvrant la séance, M. Christophe Plate, Directeur de KAS Média Afrique a salué la disponibilité des participants venus des quatre coins du continent et s’est réjoui de la forte mobilisation des journalistes venus des quatre coins du continent pour honorer ce rendez-vous de la réflexion.  En cela, il a été rejoint par Mme Caroline Hauptmann, Directeur KAS Sénégal et Gambie qui a souhaité la traditionnelle bienvenue dans le pays de la Terranga. Cette brève cérémonie d’ouverture  a laissé place au premier panel sur le thème : Journalisme de santé et communication gouvernementale sur la santé, quelles sont les différences ? Deux journalistes de l’Afrique de l’ouest ont été choisis pour animer ce panel. Il s’agit de l’ivoirien Bamba Youssouf, Président du réseau des médias africains pour la promotion de la santé et de l’environnement (REMAPSEN) et M.Karim Namoano, coordonnateur  de l’association des journalistes  et communicateurs scientifiques du Burkina Faso. Dans son intervention, le Président du REMAPSEN a d’abord défini le journalisme de santé et la communication gouvernementale sur la santé. Selon l’orateur, la communication gouvernementale n’a pas toujours privilégié les besoins des populations vulnérables en matière de communication. Aux journalistes, M.Bamba Youssouf a exigé  plus de professionnalisme dans le traitement des sujets de santé et plaider pour un journalisme de développement au service des populations. L’orateur a enfin encouragé les journalistes à aller vers la spécialisation. A sa suite, M. Karim Namoano s’est focalisé sur l’importance de la formation des journalistes en matière de recherche sans oublier les défis liés à l’indépendance des journalistes dans l’exercice de leurs fonctions.  Au cours des échanges qui ont suivi ce panel, un accent a été mis sur les difficultés d’accès à l’information, les Fake news, les relations parfois conflictuelles entre journalistes de santé et responsables gouvernementaux chargés de la communication sur la santé, sans oublier l’intérêt et la pérennisation des associations et réseaux de journalistes de santé. La conférence s’est poursuivie avec d’autres panels sur le traitement de l’information de santé par les journalistes.  Nous y reviendrons.

REMAPSEN

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Le journalisme de santé au centre d’une conférence internationale à Dakar

« Journalisme de santé et communication gouvernementale sur la santé » c’est le thème qui a soutenu le panel inaugural de la conférence internationale  tenu à Dakar du 21 au 23 Janvier 2022, à l’initiative de la Fondation KONRAD  ADENAUER STIFTUNG (KAS), basée en  Afrique du Sud.

C’est la salle de formation LE BAOBAB de l’hôtel Jardin savana de Dakar au Sénégal qui a abrité cette conférence internationale qui a permis de réunir des journalistes spécialistes  de santé, des responsables de réseaux et associations de journalistes de santé  et des professionnels de la santé. En ouvrant la séance, M. Christophe Plate, Directeur de KAS Média Afrique a salué la disponibilité des participants venus des quatre coins du continent et s’est réjoui de la forte mobilisation des journalistes venus des quatre coins du continent pour honorer ce rendez-vous de la réflexion.  En cela, il a été rejoint par Mme Caroline Hauptmann, Directeur KAS Sénégal et Gambie qui a souhaité la traditionnelle bienvenue dans le pays de la Terranga. Cette brève cérémonie d’ouverture  a laissé place au premier panel sur le thème : Journalisme de santé et communication gouvernementale sur la santé, quelles sont les différences ? Deux journalistes de l’Afrique de l’ouest ont été choisis pour animer ce panel. Il s’agit de l’ivoirien Bamba Youssouf, Président du réseau des médias africains pour la promotion de la santé et de l’environnement (REMAPSEN) et M.Karim Namoano, coordonnateur  de l’association des journalistes  et communicateurs scientifiques du Burkina Faso. Dans son intervention, le Président du REMAPSEN a d’abord défini le journalisme de santé et la communication gouvernementale sur la santé. Selon l’orateur, la communication gouvernementale n’a pas toujours privilégié les besoins des populations vulnérables en matière de communication. Aux journalistes, M.Bamba Youssouf a exigé  plus de professionnalisme dans le traitement des sujets de santé et plaider pour un journalisme de développement au service des populations. L’orateur a enfin encouragé les journalistes à aller vers la spécialisation. A sa suite, M. Karim Namoano s’est focalisé sur l’importance de la formation des journalistes en matière de recherche sans oublier les défis liés à l’indépendance des journalistes dans l’exercice de leurs fonctions.  Au cours des échanges qui ont suivi ce panel, un accent a été mis sur les difficultés d’accès à l’information, les Fake news, les relations parfois conflictuelles entre journalistes de santé et responsables gouvernementaux chargés de la communication sur la santé, sans oublier l’intérêt et la pérennisation des associations et réseaux de journalistes de santé. La conférence s’est poursuivie avec d’autres panels sur le traitement de l’information de santé par les journalistes.  Nous y reviendrons.

REMAPSEN

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles