25.2 C
Kinshasa
jeudi, juillet 18, 2024
spot_img

Le vaccin antipaludique R21/Matrix-M désormais disponible en Rdc

Le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévoyance Sociale, Docteur Roger Kamba qui a procédé à la réception d’un lot important de 693.500 doses, jeudi 13 juin 2024, à 22 heures à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa, grâce à l’appui de certains partenaires dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF). C’est ce qu’indique une dépêche de la Cellule de Communication du Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévoyance sociale.

« Nous recevons pour la première fois en République Démocratique du Congo, le vaccin pour lutter contre le paludisme qui est une des grandes causes de mortalité notamment chez les enfants qui payent le lourd prix de cette maladie. Il va donc de soi que toutes les solutions que nous pouvons utiliser pour diminuer la mortalité due à cette maladie sont importantes. Il est démontré que ce vaccin est efficace pour avoir été utilisé dans d’autres pays d’Afrique sur plus de 2 millions d’enfants; voilà pourquoi le ministère de santé publique a fait le choix d’utiliser ce vaccin pour diminuer la mortalité liée au paludisme« , a indiqué Dr Roger Kamba.

Il a en outre précisé que ce vaccin sera donné en 4 doses (à 6 mois, 7mois, 9 mois et 15 mois ) en suivant les provinces les plus touchées par la maladie, notamment le Kongo-Central,  le Grand Bandundu et Kinshasa, ainsi de suite, pour assurer une large couverture d’enfants en attendant d’autres lots.

Le vaccin étant pré qualifié par l’OMS est sécurisé pour les enfants ainsi le ministre de la Santé publique, hygiène et prévoyance insiste sur sa qualité tout en laissant  la main au ministère de la Recherche scientifique à continuer des recherches dessus.

L’Organisation Mondiale de la Santé souligne que les vaccins contre le paludisme préviennent plus de la moitié des cas chez l’enfant dans l’année suivant la vaccination, quand les enfants sont exposés à un risque de maladie et de décès élevé.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Le vaccin antipaludique R21/Matrix-M désormais disponible en Rdc

Le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévoyance Sociale, Docteur Roger Kamba qui a procédé à la réception d’un lot important de 693.500 doses, jeudi 13 juin 2024, à 22 heures à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa, grâce à l’appui de certains partenaires dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF). C’est ce qu’indique une dépêche de la Cellule de Communication du Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévoyance sociale.

« Nous recevons pour la première fois en République Démocratique du Congo, le vaccin pour lutter contre le paludisme qui est une des grandes causes de mortalité notamment chez les enfants qui payent le lourd prix de cette maladie. Il va donc de soi que toutes les solutions que nous pouvons utiliser pour diminuer la mortalité due à cette maladie sont importantes. Il est démontré que ce vaccin est efficace pour avoir été utilisé dans d’autres pays d’Afrique sur plus de 2 millions d’enfants; voilà pourquoi le ministère de santé publique a fait le choix d’utiliser ce vaccin pour diminuer la mortalité liée au paludisme« , a indiqué Dr Roger Kamba.

Il a en outre précisé que ce vaccin sera donné en 4 doses (à 6 mois, 7mois, 9 mois et 15 mois ) en suivant les provinces les plus touchées par la maladie, notamment le Kongo-Central,  le Grand Bandundu et Kinshasa, ainsi de suite, pour assurer une large couverture d’enfants en attendant d’autres lots.

Le vaccin étant pré qualifié par l’OMS est sécurisé pour les enfants ainsi le ministre de la Santé publique, hygiène et prévoyance insiste sur sa qualité tout en laissant  la main au ministère de la Recherche scientifique à continuer des recherches dessus.

L’Organisation Mondiale de la Santé souligne que les vaccins contre le paludisme préviennent plus de la moitié des cas chez l’enfant dans l’année suivant la vaccination, quand les enfants sont exposés à un risque de maladie et de décès élevé.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles