24.2 C
Kinshasa
lundi, juin 24, 2024
spot_img

L’ONUSIDA et Samba Peuzzi tirent la sonnette d’alarme sur l’impact dramatique du VIH parmi les enfants en Afrique occidentale et centrale

A l’occasion de la Journée internationale de l’enfant africain, l’ONUSIDA s’est associé à la sensation rap sénégalaise Samba Peuzzi pour avertir les jeunes que le VIH reste une menace sérieuse dans la région et que la prévention, le dépistage et le traitement du VIH sauvent des vies.

Dakar, Sénégal, 16 juin 2022—Dans le cadre d’une nouvelle campagne visant à stopper les nouvelles infections au VIH chez les enfants et à garantir l’accès au traitement, l’ONUSIDA travaille avec le rappeur Samba Peuzzi pour mobiliser les jeunes d’Afrique occidentale et centrale dans la lutte contre le sida. La campagne fera passer le message que le VIH est évitable et traitable et encouragera les jeunes à faire un test de dépistage du VIH.

Seuls 3 enfants sur 10 vivant avec le VIH sont sous traitement et plus de 100 enfants meurent chaque jour de maladies liées au sida en Afrique occidentale et centrale. En 2020, 39 000 enfants et adolescents âgés de 0 à 14 ans sont morts du sida, ce qui représente 39 % des décès mondiaux liés au sida dans cette tranche d’âge.

En 2020, seule la moitié environ des femmes enceintes vivant avec le VIH en Afrique de l’Ouest et centrale avaient accès à un traitement pour éviter de transmettre le virus à leur enfant en 2020, contre 95 % en Afrique orientale et australe. Sur l’ensemble des nouvelles infections au VIH chez les enfants dans le monde, 36 % surviennent en Afrique occidentale et centrale. L’Afrique de l’Ouest et du Centre a également le plus faible taux de dépistage du VIH chez les nouveau-nés.

« L’accès au dépistage et au traitement du VIH reste très inéquitable sur le continent. Et le plus injuste de tout, c’est que des enfants de notre région meurent. Le VIH chez les enfants peut être évité et si les enfants et les jeunes se soumettent à un test de dépistage du VIH, ils peuvent recevoir le traitement salvateur dont ils ont besoin. Nous devons faire mieux ! », a déclaré Samba Peuzzi.

Il est possible d’empêcher que des enfants naissent avec le VIH. En veillant à ce qu’une jeune femme vivant avec le VIH ait accès à des médicaments antirétroviraux tout au long de sa grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement, on empêche la transmission du virus du VIH à son enfant. Cela lui permettra également de rester en vie et en bonne santé et d’éviter toute transmission ultérieure du virus.

Pour attirer l’attention des jeunes sur le danger du VIH et de sa transmission à leurs enfants et à leurs partenaires sexuels, l’ONUSIDA, Samba Peuzzi et un certain nombre d’autres partenaires locaux mènent une campagne de sensibilisation d’un mois qui sera diffusée sur Trace Sénégal TV et radio ainsi que sur les canaux des médias sociaux.

« Nous devons agir maintenant, de manière décisive et urgente, pour que la prochaine génération soit libérée du sida ! Cela ne peut se faire qu’en faisant participer les jeunes à la prévention, au dépistage et au traitement du VIH », a déclaré Patrick Brenny, Directeur régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique occidentale et centrale. « Samba Peuzzi a un large public et sa visibilité et son respect auprès des jeunes les motiveront à en savoir plus sur les moyens de mettre fin au sida et à s’impliquer activement dans la lutte contre le VIH. Nous ne gagnerons que si les jeunes sont à bord. »

Вы можете посмотреть здесь

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

L’ONUSIDA et Samba Peuzzi tirent la sonnette d’alarme sur l’impact dramatique du VIH parmi les enfants en Afrique occidentale et centrale

A l’occasion de la Journée internationale de l’enfant africain, l’ONUSIDA s’est associé à la sensation rap sénégalaise Samba Peuzzi pour avertir les jeunes que le VIH reste une menace sérieuse dans la région et que la prévention, le dépistage et le traitement du VIH sauvent des vies.

Dakar, Sénégal, 16 juin 2022—Dans le cadre d’une nouvelle campagne visant à stopper les nouvelles infections au VIH chez les enfants et à garantir l’accès au traitement, l’ONUSIDA travaille avec le rappeur Samba Peuzzi pour mobiliser les jeunes d’Afrique occidentale et centrale dans la lutte contre le sida. La campagne fera passer le message que le VIH est évitable et traitable et encouragera les jeunes à faire un test de dépistage du VIH.

Seuls 3 enfants sur 10 vivant avec le VIH sont sous traitement et plus de 100 enfants meurent chaque jour de maladies liées au sida en Afrique occidentale et centrale. En 2020, 39 000 enfants et adolescents âgés de 0 à 14 ans sont morts du sida, ce qui représente 39 % des décès mondiaux liés au sida dans cette tranche d’âge.

En 2020, seule la moitié environ des femmes enceintes vivant avec le VIH en Afrique de l’Ouest et centrale avaient accès à un traitement pour éviter de transmettre le virus à leur enfant en 2020, contre 95 % en Afrique orientale et australe. Sur l’ensemble des nouvelles infections au VIH chez les enfants dans le monde, 36 % surviennent en Afrique occidentale et centrale. L’Afrique de l’Ouest et du Centre a également le plus faible taux de dépistage du VIH chez les nouveau-nés.

« L’accès au dépistage et au traitement du VIH reste très inéquitable sur le continent. Et le plus injuste de tout, c’est que des enfants de notre région meurent. Le VIH chez les enfants peut être évité et si les enfants et les jeunes se soumettent à un test de dépistage du VIH, ils peuvent recevoir le traitement salvateur dont ils ont besoin. Nous devons faire mieux ! », a déclaré Samba Peuzzi.

Il est possible d’empêcher que des enfants naissent avec le VIH. En veillant à ce qu’une jeune femme vivant avec le VIH ait accès à des médicaments antirétroviraux tout au long de sa grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement, on empêche la transmission du virus du VIH à son enfant. Cela lui permettra également de rester en vie et en bonne santé et d’éviter toute transmission ultérieure du virus.

Pour attirer l’attention des jeunes sur le danger du VIH et de sa transmission à leurs enfants et à leurs partenaires sexuels, l’ONUSIDA, Samba Peuzzi et un certain nombre d’autres partenaires locaux mènent une campagne de sensibilisation d’un mois qui sera diffusée sur Trace Sénégal TV et radio ainsi que sur les canaux des médias sociaux.

« Nous devons agir maintenant, de manière décisive et urgente, pour que la prochaine génération soit libérée du sida ! Cela ne peut se faire qu’en faisant participer les jeunes à la prévention, au dépistage et au traitement du VIH », a déclaré Patrick Brenny, Directeur régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique occidentale et centrale. « Samba Peuzzi a un large public et sa visibilité et son respect auprès des jeunes les motiveront à en savoir plus sur les moyens de mettre fin au sida et à s’impliquer activement dans la lutte contre le VIH. Nous ne gagnerons que si les jeunes sont à bord. »

Вы можете посмотреть здесь

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles