25.2 C
Kinshasa
jeudi, juin 20, 2024
spot_img

L’UNICEF a construit 90 salles de classes dans les provinces de la Tshuapa, le Nord-Ubangi et l’Equateur

Le bureau de l’UNICEF à Mbandaka a annoncé la remise au Gouvernement congolais de 30 salles de classe dans chacune des provinces de la Tshuapa, du Nord Ubangi et de l’Équateur. Chaque salle de classe construite est équipée en mobilier scolaire. Six bureaux de directeurs d’école sont construits et équipés, deux blocs de latrines egalement construits pour les élèves filles et garçons. Les élèves recevront les fournitures scolaires et les enseignants auront droit à un renforcement de capacités de prise en charge psycho-sociale, genre/équité, consolidation de la paix, ainsi que sante et nutrition.

« La construction de ces salles de classes permettra à des centaines d’élèves congolais d’apprendre dans de meilleures conditions. Aussi, le renforcement des capacités de plusieurs dizaines de professeurs sera une valeur ajoutée inestimable pour tout le volet éducationnel dans cette partie de la RDC » a explique Edouard Beigbeder, le représentant de l’UNICEF en RDC.

Une des écoles concernées par cette construction est l’école primaire BOYOKANI qui avait auparavant un toit en chaume, aucun mur, et où les enfants étaient dans l’impossibilité d’étudier à la moindre pluie. Aujourd’hui grâce au financement du Partenariat Mondial de l’Education (PME) l’école primaire BOYOKANI compte désormais 6 salles de classe pouvant accueillir 350 élèves du primaire, 1 bureau pour le Directeur et 6 latrines. Elle a été construite en 3 mois à partir de la pose de la 1ère pierre, suivant le modèle de salle de classe conçue par l’UNICEF appelé « salles de classe modulaire ou évolutive ». Ce type de salle de classe est caractérisé par une structure en bois et béton armé, avec des murs en briques ciment et une toiture en tôle. Ce modèle présente l’avantage de répondre rapidement au besoin tout en respectant une enveloppe budgétaire raisonnable. 

Ce projet s’inscrit dans une stratégie nationale d’assurer la continuité d’apprentissage dans un environnement sur et protecteur pour au moins 13,9 millions d’enfants et adolescents de 3-15 and affectés par la COVID-19 en RDC. L’un des objectifs spécifiques du projet est de fournir un accès continu a une éducation inclusive de qualité.

La pandémie de COVID-19 n’a fait que tirer les indicateurs de l’éducation de la RDC et de plusieurs provinces vers le bas. Afin de permettre aux enfants congolais affectés par la crise de COVID-19 d’apprendre pendant la fermeture et la réouverture des classes dans un environnement sur et protecteur, le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) a,en réponse à la crise de COVID-19, lancé le projet intitulé : « Fournir des solutions alternatives pour continuer les apprentissages dans un environnement sûr et protecteur pour 13,9 millions enfants et adolescents de 3-15 ans affectés par la COVID-19 en République Démocratique du Congo.

UNICEF a appuyé la province de l’Equateur avec la construction et la mise en place de 8 adductions d’eau potable pour les hôpitaux de référence dans 7 zones de sante fortement touchées par la onzième épidémie d’Ebola en Equateur.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

L’UNICEF a construit 90 salles de classes dans les provinces de la Tshuapa, le Nord-Ubangi et l’Equateur

Le bureau de l’UNICEF à Mbandaka a annoncé la remise au Gouvernement congolais de 30 salles de classe dans chacune des provinces de la Tshuapa, du Nord Ubangi et de l’Équateur. Chaque salle de classe construite est équipée en mobilier scolaire. Six bureaux de directeurs d’école sont construits et équipés, deux blocs de latrines egalement construits pour les élèves filles et garçons. Les élèves recevront les fournitures scolaires et les enseignants auront droit à un renforcement de capacités de prise en charge psycho-sociale, genre/équité, consolidation de la paix, ainsi que sante et nutrition.

« La construction de ces salles de classes permettra à des centaines d’élèves congolais d’apprendre dans de meilleures conditions. Aussi, le renforcement des capacités de plusieurs dizaines de professeurs sera une valeur ajoutée inestimable pour tout le volet éducationnel dans cette partie de la RDC » a explique Edouard Beigbeder, le représentant de l’UNICEF en RDC.

Une des écoles concernées par cette construction est l’école primaire BOYOKANI qui avait auparavant un toit en chaume, aucun mur, et où les enfants étaient dans l’impossibilité d’étudier à la moindre pluie. Aujourd’hui grâce au financement du Partenariat Mondial de l’Education (PME) l’école primaire BOYOKANI compte désormais 6 salles de classe pouvant accueillir 350 élèves du primaire, 1 bureau pour le Directeur et 6 latrines. Elle a été construite en 3 mois à partir de la pose de la 1ère pierre, suivant le modèle de salle de classe conçue par l’UNICEF appelé « salles de classe modulaire ou évolutive ». Ce type de salle de classe est caractérisé par une structure en bois et béton armé, avec des murs en briques ciment et une toiture en tôle. Ce modèle présente l’avantage de répondre rapidement au besoin tout en respectant une enveloppe budgétaire raisonnable. 

Ce projet s’inscrit dans une stratégie nationale d’assurer la continuité d’apprentissage dans un environnement sur et protecteur pour au moins 13,9 millions d’enfants et adolescents de 3-15 and affectés par la COVID-19 en RDC. L’un des objectifs spécifiques du projet est de fournir un accès continu a une éducation inclusive de qualité.

La pandémie de COVID-19 n’a fait que tirer les indicateurs de l’éducation de la RDC et de plusieurs provinces vers le bas. Afin de permettre aux enfants congolais affectés par la crise de COVID-19 d’apprendre pendant la fermeture et la réouverture des classes dans un environnement sur et protecteur, le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) a,en réponse à la crise de COVID-19, lancé le projet intitulé : « Fournir des solutions alternatives pour continuer les apprentissages dans un environnement sûr et protecteur pour 13,9 millions enfants et adolescents de 3-15 ans affectés par la COVID-19 en République Démocratique du Congo.

UNICEF a appuyé la province de l’Equateur avec la construction et la mise en place de 8 adductions d’eau potable pour les hôpitaux de référence dans 7 zones de sante fortement touchées par la onzième épidémie d’Ebola en Equateur.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles