25.2 C
Kinshasa
jeudi, juin 20, 2024
spot_img

L’UNICEF collabore avec les autorités sanitaires au Nord-Kivu après la mort d’un cas d’Ebola

Le Gouvernement congolais a confirmé hier qu’une femme de 46 ans est décédée des suites d’Ebola le 15 août 2022 à Beni. Les premières équipes de l’UNICEF sont déjà sur le terrain à Beni pour appuyer la coordination zonale, les activités de mobilisation communautaire, de contrôle des infections et de décontamination. Du personnel supplémentaire se rendra sur place dès demain pour soutenir les interventions de nutrition et de soutien psychosocial aux familles – y compris les enfants – affectées par l’épidémie.

Le matériel de contrôle et prévention des infections pré-positionnés à Beni ont permis d’initier les activités de décontamination immédiatement après l’alerte. « Les équipes de l’UNICEF sont sur le terrain et continuent à travailler sur place. L’UNICEF reste engagé à soutenir le Gouvernement dans ses efforts pour contenir cette nouvelle épidémie d’Ebola et limiter son impact sur les enfants », a déclaré, Grant Leaity, le Représentant de l’UNICEF en RDC.

L’UNICEF a appuyé les autorités sanitaires à la décontamination de l’Hôpital Général de Beni et a remis des kits d’équipement de protection individuelle. Un camion va quitter Goma dans les prochaines heures avec du matériel supplémentaire tel que des matelas, du chlore ainsi que des intrants d’eau, hygiène et assainissement. Grâce à un vaste réseau de cellules d’action communautaire, l’UNICEF soutiendra les activités de communication ainsi que les efforts de suivi et de traçage pour lutter contre la propagation de la maladie.

Les autorités sanitaires congolaises ont confirmé que la femme de 46 ans est décédée à l’hôpital Général de Beni, où elle avait été admise en date du 23 juillet 2022. Le séquençage a par ailleurs confirmé la souche Ebola Zaïre et a démontré que ce cas est lié à la 10ème épidémie de 2018 et non à une nouvelle introduction du virus.

La RDC a enregistré 15 épidémies d’Ebola depuis 1976, dont six ont eu lieu depuis 2018. La précédente épidémie avait été déclarée à Mbandaka, dans la province de l’Equateur. La fin de la quatorzième épidémie avait été déclarée le 4 juillet 2022.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

L’UNICEF collabore avec les autorités sanitaires au Nord-Kivu après la mort d’un cas d’Ebola

Le Gouvernement congolais a confirmé hier qu’une femme de 46 ans est décédée des suites d’Ebola le 15 août 2022 à Beni. Les premières équipes de l’UNICEF sont déjà sur le terrain à Beni pour appuyer la coordination zonale, les activités de mobilisation communautaire, de contrôle des infections et de décontamination. Du personnel supplémentaire se rendra sur place dès demain pour soutenir les interventions de nutrition et de soutien psychosocial aux familles – y compris les enfants – affectées par l’épidémie.

Le matériel de contrôle et prévention des infections pré-positionnés à Beni ont permis d’initier les activités de décontamination immédiatement après l’alerte. « Les équipes de l’UNICEF sont sur le terrain et continuent à travailler sur place. L’UNICEF reste engagé à soutenir le Gouvernement dans ses efforts pour contenir cette nouvelle épidémie d’Ebola et limiter son impact sur les enfants », a déclaré, Grant Leaity, le Représentant de l’UNICEF en RDC.

L’UNICEF a appuyé les autorités sanitaires à la décontamination de l’Hôpital Général de Beni et a remis des kits d’équipement de protection individuelle. Un camion va quitter Goma dans les prochaines heures avec du matériel supplémentaire tel que des matelas, du chlore ainsi que des intrants d’eau, hygiène et assainissement. Grâce à un vaste réseau de cellules d’action communautaire, l’UNICEF soutiendra les activités de communication ainsi que les efforts de suivi et de traçage pour lutter contre la propagation de la maladie.

Les autorités sanitaires congolaises ont confirmé que la femme de 46 ans est décédée à l’hôpital Général de Beni, où elle avait été admise en date du 23 juillet 2022. Le séquençage a par ailleurs confirmé la souche Ebola Zaïre et a démontré que ce cas est lié à la 10ème épidémie de 2018 et non à une nouvelle introduction du virus.

La RDC a enregistré 15 épidémies d’Ebola depuis 1976, dont six ont eu lieu depuis 2018. La précédente épidémie avait été déclarée à Mbandaka, dans la province de l’Equateur. La fin de la quatorzième épidémie avait été déclarée le 4 juillet 2022.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles