24.2 C
Kinshasa
lundi, juin 24, 2024
spot_img

 L’UNICEF condamne les dernières violences contre des enfants dans la province du Nord-Kivu

L’UNICEF est gravement préoccupé par les récentes attaques armées contre des civils dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), qui ont entraîné la mort de quatre enfants.

Depuis la fin du mois de mars, plus de 158.000 personnes – dont la moitié sont des enfants ont été déplacées dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo suite à l’intensification des affrontements armés. Certaines personnes ont fui vers l’Ouganda, tandis que d’autres ont cherché refuge dans des églises, des écoles et des hébergements de fortune dans le territoire de Rutshuru.

Environ 41.000 enfants déplacés âgés de 3 ans à 17 ans ne vont actuellement pas à l’école et près de 29.000 enfants sont privés d’éducation, car leurs écoles sont occupées par les personnes déplacées. On estime que 652 enfants ont été séparés de leurs parents ou gardiens depuis mars 2022.

L’UNICEF condamne fermement la perte de vies innocentes dans cette escalade de la violence au Nord-Kivu et appelle les parties au conflit à mettre fin aux combats, à assurer un accès humanitaire aux zones touchées et à respecter leur obligation de protéger les enfants.

« Les enfants et les familles qui fuient cette terrifiante escalade de la violence au Nord-Kivu ont besoin de sécurité, d’un abri, de nourriture et d’eau. Les enfants sont traumatisés par la violence dont ils sont témoins et ont besoin de soins psychosociaux. Malgré les difficultés rencontrées pour accéder aux zones touchées en raison de la situation sécuritaire, l’UNICEF a été en mesure d’apporter une réponse de première ligne aux familles déplacées et nous allons intensifier notre aide dans les prochaines semaines », a déclaré Jean Metenier, Coordinateur de l’UNICEF pour l’est de la RDC.

Depuis le mois d’avril, l’UNICEF et ses partenaires ont :

    Fourni de kits d’eau, hygiène et assainissement ainsi que des articles non alimentaires à 6.300 personnes déplacées dans les villages de Mungo, Kabingo, Miusezero et Kinoni ;

    Assisté 478 enfants séparés de leurs familles, dont 355 ont été réunis avec leurs gardiens et 123 ont été placés dans des familles d’accueil ;

    Apporté de l’eau potable à 30.000 personnes dans trois sites de déplacement du territoire de Nyiragongo, construit 220 latrines d’urgence et 100 douches, et distribué des jerrycans, des seaux, du savon et des comprimés de traitement de l’eau en faveur de plus de 38.000 personnes ;

    Déployé 242 interventions rapides contre le choléra dans les zones où des cas ont été enregistrés et distribué des kits de prévention à 1.764 familles ;

    Disponibilisé 400 cartons d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour traiter 500 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère.

Dans le cadre de son programme de développement, l’UNICEF fournira à environ 900 élèves de la zone de Rwanguba, dans le territoire de Rutshuru, des espaces d’apprentissage temporaires, des fournitures scolaires, des kits d’hygiène et de menstruation et dispensera des cours de rattrapage aux élèves qui doivent passer leurs examens de fin d’année. L’UNICEF va également étendre son travail dans ses autres domaines d’expertise, notamment la protection de l’enfance, WASH, la prévention et la réponse au choléra, la nutrition et la santé.

Les besoins humanitaires dans la province du Nord-Kivu sont bien plus importants que les ressources disponibles alors que l’accès humanitaire y est gravement entravé par la violence. Près de 1,9 million de personnes sont déplacées au Nord-Kivu, ce qui représente près d’un tiers des personnes déplacées en RDC.

L’UNICEF a déjà alloué US$ 750.000 dollars de ses propres ressources pour répondre aux besoins critiques jusqu’à ce qu’un financement supplémentaire soit assuré. L’UNICEF estime qu’un montant supplémentaire de US$ 1,49 million de dollars est nécessaire pour fournir une réponse aux besoins des enfants et de leurs familles dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo et appelle les donateurs à soutenir son travail par un financement flexible et opportun.

deze website

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

 L’UNICEF condamne les dernières violences contre des enfants dans la province du Nord-Kivu

L’UNICEF est gravement préoccupé par les récentes attaques armées contre des civils dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), qui ont entraîné la mort de quatre enfants.

Depuis la fin du mois de mars, plus de 158.000 personnes – dont la moitié sont des enfants ont été déplacées dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo suite à l’intensification des affrontements armés. Certaines personnes ont fui vers l’Ouganda, tandis que d’autres ont cherché refuge dans des églises, des écoles et des hébergements de fortune dans le territoire de Rutshuru.

Environ 41.000 enfants déplacés âgés de 3 ans à 17 ans ne vont actuellement pas à l’école et près de 29.000 enfants sont privés d’éducation, car leurs écoles sont occupées par les personnes déplacées. On estime que 652 enfants ont été séparés de leurs parents ou gardiens depuis mars 2022.

L’UNICEF condamne fermement la perte de vies innocentes dans cette escalade de la violence au Nord-Kivu et appelle les parties au conflit à mettre fin aux combats, à assurer un accès humanitaire aux zones touchées et à respecter leur obligation de protéger les enfants.

« Les enfants et les familles qui fuient cette terrifiante escalade de la violence au Nord-Kivu ont besoin de sécurité, d’un abri, de nourriture et d’eau. Les enfants sont traumatisés par la violence dont ils sont témoins et ont besoin de soins psychosociaux. Malgré les difficultés rencontrées pour accéder aux zones touchées en raison de la situation sécuritaire, l’UNICEF a été en mesure d’apporter une réponse de première ligne aux familles déplacées et nous allons intensifier notre aide dans les prochaines semaines », a déclaré Jean Metenier, Coordinateur de l’UNICEF pour l’est de la RDC.

Depuis le mois d’avril, l’UNICEF et ses partenaires ont :

    Fourni de kits d’eau, hygiène et assainissement ainsi que des articles non alimentaires à 6.300 personnes déplacées dans les villages de Mungo, Kabingo, Miusezero et Kinoni ;

    Assisté 478 enfants séparés de leurs familles, dont 355 ont été réunis avec leurs gardiens et 123 ont été placés dans des familles d’accueil ;

    Apporté de l’eau potable à 30.000 personnes dans trois sites de déplacement du territoire de Nyiragongo, construit 220 latrines d’urgence et 100 douches, et distribué des jerrycans, des seaux, du savon et des comprimés de traitement de l’eau en faveur de plus de 38.000 personnes ;

    Déployé 242 interventions rapides contre le choléra dans les zones où des cas ont été enregistrés et distribué des kits de prévention à 1.764 familles ;

    Disponibilisé 400 cartons d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour traiter 500 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère.

Dans le cadre de son programme de développement, l’UNICEF fournira à environ 900 élèves de la zone de Rwanguba, dans le territoire de Rutshuru, des espaces d’apprentissage temporaires, des fournitures scolaires, des kits d’hygiène et de menstruation et dispensera des cours de rattrapage aux élèves qui doivent passer leurs examens de fin d’année. L’UNICEF va également étendre son travail dans ses autres domaines d’expertise, notamment la protection de l’enfance, WASH, la prévention et la réponse au choléra, la nutrition et la santé.

Les besoins humanitaires dans la province du Nord-Kivu sont bien plus importants que les ressources disponibles alors que l’accès humanitaire y est gravement entravé par la violence. Près de 1,9 million de personnes sont déplacées au Nord-Kivu, ce qui représente près d’un tiers des personnes déplacées en RDC.

L’UNICEF a déjà alloué US$ 750.000 dollars de ses propres ressources pour répondre aux besoins critiques jusqu’à ce qu’un financement supplémentaire soit assuré. L’UNICEF estime qu’un montant supplémentaire de US$ 1,49 million de dollars est nécessaire pour fournir une réponse aux besoins des enfants et de leurs familles dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo et appelle les donateurs à soutenir son travail par un financement flexible et opportun.

deze website

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles