29.7 C
Kinshasa
vendredi, mai 24, 2024
spot_img

L’Unicef et le Ministère de la Santé en promotion de l’allaitement maternel

Le Bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance ( Unicef) et le Ministère de la Santé intensifient la promotion de l’allaitement maternel à travers l’initiative Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement », en marge de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM) 2022, dont le thème est « Intensifions l’allaitement – Éduquer, promouvoir et soutenir ».

En République Démocratique du Congo, selon l’enquête MICS 2018, seuls cinq nourrissons de moins de six mois sur dix soit, 54% sont exclusivement allaités en RDC. L’initiative « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement » vise à améliorer la couverture de l’allaitement maternel exclusif chez les nourrissons de moins de 6 mois, contribuer à réduire la proportion de nourrissons de moins de 6 mois qui reçoivent de l’eau et des aliments de complément en plus du lait maternel afin de leur faire bénéficier d’un meilleur départ dans la vie.

Cette initiative encourage également l’adoption de politiques favorables à l’allaitement et des changements sociaux pour arrêter de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois.

La pratique de donner de l’eau aux enfants de moins de six mois est très répandue en République Démocratique du Congo : 20% des nouveau-nés reçoivent un aliment autre que le lait maternel, principalement de l’eau dès leur premier mois de vie. Entre l’âge de 4 et 5 mois, ce pourcentage concerne 70% des enfants selon la MICS,2018, ce qui contribue à la malnutrition, aux autres maladies et même au décès des enfants

La RDC est le premier pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre où les enfants ne grandissent pas bien où 9 millions d’enfants de moins de 5 ans sont touchés par la malnutrition chronique et près de 2 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë sévère selon l’enquête MICS 2018.

« Le Gouvernement de la RDC, à travers le Programme National de Nutrition (PRONANUT) encourage les femmes à continuer de donner uniquement du lait maternel à leurs bébés au cours des 6 premiers mois de leur vie y compris dans le contexte des épidémies », a déclaré Dr. Jean Jacques Mbungani, Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

 Le lait maternel sauve la vie des enfants car il contient des anticorps qui renforcent leur organisme et les protègent contre de nombreuses maladies de l’enfance. Donner de l’eau et d’autres aliments aux nourrissons contribue à la malnutrition, aux maladies et même aux décès d’enfants.

« Il ne faut pas donner de l’eau ou d’autres liquides ni même d’autres aliments solides entre la naissance et l’âge de six mois, même dans les climats chauds et secs. Le lait maternel contient toute l’eau et les nutriments nécessaires à la bonne croissance d’un enfant », a souligné Grant Leaity, Représentant de l’UNICEF en RDC.

Pour que les enfants de moins de six mois restent en bonne santé, les données scientifiques recommandent de leur donner exclusivement du lait maternel à la demande (jour et nuit). Une mauvaise alimentation nuit de manière permanente à la croissance et au développement du cerveau des enfants.

L’allaitement maternel présente également des avantages importants pour les mères : il accélère la récupération après l’accouchement, retarde le retour du cycle menstruel, ce qui permet d’espacer les naissances et réduire le risque de cancers des ovaires et du sein.

L’absence d’allaitement a un coût considérable. Une recherche réalisée par Alive & Thrive et publiée par le Health Policy and Planning Journal en juin 2019 a permis de chiffrer les conséquences économiques d’un allaitement inadéquat en RDC. Cette étude révèle que les pratiques optimales d’allaitement maternel ont le potentiel de :

  • Sauver près de 27.000 décès d’enfants de moins de 2 ans (causés par la diarrhée et la pneumonie) ;
  • Prévenir presque 341 décès de mères dus au cancer et au diabète de type II ;
  • Rapporter à l’économie presque 900 millions dollars américains soit 2,8 % du Revenu National Brut (RNB) à travers l’amélioration des capacités cognitives des enfants et la prévention d’une mortalité précoce et la réduction du risque de mortalité maternelle ;
  •  Réduire les dépenses des familles liées au traitement de maladie (diarrhée, pneumonie etc.), l’achat des substituts de lait maternel, etc.  

Afin de faire face à cette situation et de changer les mauvaises pratiques d’allaitement maternel, dans le cadre de l’initiative « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement », les stratégies de changement social et de comportement doivent être mises à contribution à différents niveaux en vue de renforcer l’engagement politique et réglementaires , améliorer la perception du public et l’environnement social, renforcer les normes et les pratiques du système de soins de santé, engager les systèmes communautaires ainsi que promouvoir les comportements et le soutien social au niveau des ménages.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

L’Unicef et le Ministère de la Santé en promotion de l’allaitement maternel

Le Bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance ( Unicef) et le Ministère de la Santé intensifient la promotion de l’allaitement maternel à travers l’initiative Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement », en marge de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM) 2022, dont le thème est « Intensifions l’allaitement – Éduquer, promouvoir et soutenir ».

En République Démocratique du Congo, selon l’enquête MICS 2018, seuls cinq nourrissons de moins de six mois sur dix soit, 54% sont exclusivement allaités en RDC. L’initiative « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement » vise à améliorer la couverture de l’allaitement maternel exclusif chez les nourrissons de moins de 6 mois, contribuer à réduire la proportion de nourrissons de moins de 6 mois qui reçoivent de l’eau et des aliments de complément en plus du lait maternel afin de leur faire bénéficier d’un meilleur départ dans la vie.

Cette initiative encourage également l’adoption de politiques favorables à l’allaitement et des changements sociaux pour arrêter de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois.

La pratique de donner de l’eau aux enfants de moins de six mois est très répandue en République Démocratique du Congo : 20% des nouveau-nés reçoivent un aliment autre que le lait maternel, principalement de l’eau dès leur premier mois de vie. Entre l’âge de 4 et 5 mois, ce pourcentage concerne 70% des enfants selon la MICS,2018, ce qui contribue à la malnutrition, aux autres maladies et même au décès des enfants

La RDC est le premier pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre où les enfants ne grandissent pas bien où 9 millions d’enfants de moins de 5 ans sont touchés par la malnutrition chronique et près de 2 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë sévère selon l’enquête MICS 2018.

« Le Gouvernement de la RDC, à travers le Programme National de Nutrition (PRONANUT) encourage les femmes à continuer de donner uniquement du lait maternel à leurs bébés au cours des 6 premiers mois de leur vie y compris dans le contexte des épidémies », a déclaré Dr. Jean Jacques Mbungani, Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

 Le lait maternel sauve la vie des enfants car il contient des anticorps qui renforcent leur organisme et les protègent contre de nombreuses maladies de l’enfance. Donner de l’eau et d’autres aliments aux nourrissons contribue à la malnutrition, aux maladies et même aux décès d’enfants.

« Il ne faut pas donner de l’eau ou d’autres liquides ni même d’autres aliments solides entre la naissance et l’âge de six mois, même dans les climats chauds et secs. Le lait maternel contient toute l’eau et les nutriments nécessaires à la bonne croissance d’un enfant », a souligné Grant Leaity, Représentant de l’UNICEF en RDC.

Pour que les enfants de moins de six mois restent en bonne santé, les données scientifiques recommandent de leur donner exclusivement du lait maternel à la demande (jour et nuit). Une mauvaise alimentation nuit de manière permanente à la croissance et au développement du cerveau des enfants.

L’allaitement maternel présente également des avantages importants pour les mères : il accélère la récupération après l’accouchement, retarde le retour du cycle menstruel, ce qui permet d’espacer les naissances et réduire le risque de cancers des ovaires et du sein.

L’absence d’allaitement a un coût considérable. Une recherche réalisée par Alive & Thrive et publiée par le Health Policy and Planning Journal en juin 2019 a permis de chiffrer les conséquences économiques d’un allaitement inadéquat en RDC. Cette étude révèle que les pratiques optimales d’allaitement maternel ont le potentiel de :

  • Sauver près de 27.000 décès d’enfants de moins de 2 ans (causés par la diarrhée et la pneumonie) ;
  • Prévenir presque 341 décès de mères dus au cancer et au diabète de type II ;
  • Rapporter à l’économie presque 900 millions dollars américains soit 2,8 % du Revenu National Brut (RNB) à travers l’amélioration des capacités cognitives des enfants et la prévention d’une mortalité précoce et la réduction du risque de mortalité maternelle ;
  •  Réduire les dépenses des familles liées au traitement de maladie (diarrhée, pneumonie etc.), l’achat des substituts de lait maternel, etc.  

Afin de faire face à cette situation et de changer les mauvaises pratiques d’allaitement maternel, dans le cadre de l’initiative « Plus Fort Avec Le Lait Maternel Uniquement », les stratégies de changement social et de comportement doivent être mises à contribution à différents niveaux en vue de renforcer l’engagement politique et réglementaires , améliorer la perception du public et l’environnement social, renforcer les normes et les pratiques du système de soins de santé, engager les systèmes communautaires ainsi que promouvoir les comportements et le soutien social au niveau des ménages.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles