24.2 C
Kinshasa
lundi, juin 24, 2024
spot_img

Rdc: Félix Tshisekedi lance officiellement la gratuité de la maternité et la prise en charge du nouveau-né à Kinshasa

Le chef de l’État Félix Tshisekedi a procédé au lancement officiel de la gratuité de la maternité et des soins du nouveau-né à Kinshasa, hier mardi 05 septembre 2023, à l’hôpital militaire du camp Tshatshi.

Ce programme s’inscrit dans le cadre du premier volet de la mise en œuvre de la couverture santé universelle (CSU) en République Démocratique du Congo, l’un des axes prioritaires de l’action de Félix Tshisekedi pour son premier quinquennat.

    « L’objectif fondamental de ce programme est de garantir des soins et des services de santé de qualité et gratuits à toutes les femmes enceintes, à celles qui ont accouché et aux nouveau-nés pendant leur premier mois de vie », a indiqué le président de la république, précisant que la matérialisation de ce projet se fera sur financement propre du gouvernement.

Cette gratuité concerne entre autres les consultations prénatales, l’échographie, les accouchements simples et compliqués (par césarienne), les soins du nouveau-né, la vaccination, les consultations post-natales, la planification familiale et l’accès aux médicaments.

Droits tiers

Le choix de la capitale comme ville pilote se justifie par la densité de sa population marquée par un taux de mortalité maternelle et infantile particulièrement élevé.

Cependant, pour éviter la surcharge des établissements de santé et des soins à Kinshasa, le chef de l’État a annoncé que ce programme s’étendra à l’intérieur du pays.

    « Grâce au financement de la Banque mondiale, nous travaillons aussi pour garantir cette couverture de soins de qualité dans les provinces du Kwilu, du Kasaï, du Kasaï-Central, du Sud-Kivu ainsi que dans 8 autres provinces d’ici la fin de cette année. En 2024, la mise en œuvre à l’échelle nationale sera achevée », a-t-il révélé.

Le chef de l’État a souligné la nécessité, par ce projet, de lutter contre la mortalité maternelle et infantile à travers tout le pays.

    « Notre objectif ultime est de veiller à ce que nos mères ne perdent plus la vie en donnant la vie », a-t-il soutenu.

Pour le chef de l’État « la CSU n’est pas une option mais un devoir ».

La CSU est une aspiration mondiale visant à garantir à chaque individu sans distinction de statut social, des soins de santé de qualité au moment et à l’endroit où il en a besoin, sans pesanteurs  financiers.

Jephté Kitsita

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Rdc: Félix Tshisekedi lance officiellement la gratuité de la maternité et la prise en charge du nouveau-né à Kinshasa

Le chef de l’État Félix Tshisekedi a procédé au lancement officiel de la gratuité de la maternité et des soins du nouveau-né à Kinshasa, hier mardi 05 septembre 2023, à l’hôpital militaire du camp Tshatshi.

Ce programme s’inscrit dans le cadre du premier volet de la mise en œuvre de la couverture santé universelle (CSU) en République Démocratique du Congo, l’un des axes prioritaires de l’action de Félix Tshisekedi pour son premier quinquennat.

    « L’objectif fondamental de ce programme est de garantir des soins et des services de santé de qualité et gratuits à toutes les femmes enceintes, à celles qui ont accouché et aux nouveau-nés pendant leur premier mois de vie », a indiqué le président de la république, précisant que la matérialisation de ce projet se fera sur financement propre du gouvernement.

Cette gratuité concerne entre autres les consultations prénatales, l’échographie, les accouchements simples et compliqués (par césarienne), les soins du nouveau-né, la vaccination, les consultations post-natales, la planification familiale et l’accès aux médicaments.

Droits tiers

Le choix de la capitale comme ville pilote se justifie par la densité de sa population marquée par un taux de mortalité maternelle et infantile particulièrement élevé.

Cependant, pour éviter la surcharge des établissements de santé et des soins à Kinshasa, le chef de l’État a annoncé que ce programme s’étendra à l’intérieur du pays.

    « Grâce au financement de la Banque mondiale, nous travaillons aussi pour garantir cette couverture de soins de qualité dans les provinces du Kwilu, du Kasaï, du Kasaï-Central, du Sud-Kivu ainsi que dans 8 autres provinces d’ici la fin de cette année. En 2024, la mise en œuvre à l’échelle nationale sera achevée », a-t-il révélé.

Le chef de l’État a souligné la nécessité, par ce projet, de lutter contre la mortalité maternelle et infantile à travers tout le pays.

    « Notre objectif ultime est de veiller à ce que nos mères ne perdent plus la vie en donnant la vie », a-t-il soutenu.

Pour le chef de l’État « la CSU n’est pas une option mais un devoir ».

La CSU est une aspiration mondiale visant à garantir à chaque individu sans distinction de statut social, des soins de santé de qualité au moment et à l’endroit où il en a besoin, sans pesanteurs  financiers.

Jephté Kitsita

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles