24.2 C
Kinshasa
lundi, juin 24, 2024
spot_img

RDC : la MONUSCO ferme sa sous-base de Bibokoboko à Fizi

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) a fermé samedi dernier sa sous-base de Bibokoboko, dans le secteur de Mutambala (territoire de Fizi) au Sud-Kivu. Cette sous-base a été installée en octobre 2012 à la suite des atrocités des miliciens dans la région.

D’après les sources de la mission Onusienne, c’est la décision de la hiérarchie après avoir facilité le déploiement des FARDC dans la zone.

    “Nous avons reçu cet ordre de la hiérarchie de fermer la sous-base de Bibokoboko. Nous étions là-bas pour faciliter le gouvernement congolais de déployer des militaires et des policiers dans la localité afin d’assurer la sécurité des civils après les attaques des groupes armés et comme ils sont déjà là-bas, ils doivent alors faire leur travail de sécuriser la population civile. Depuis samedi, nous avons procédé à l’évacuation de nos matériels à Goma. On va tout terminer ce lundi 10 janvier”, a dit à ACTUALITE.CD un responsable de la MONUSCO basé à Baraka.

Le Chef du village Bibokoboko, David Ngirumukiza confirme l’information tout en exprimant une crainte quant à la sécurité de la population au regard de l’activisme des miliciens.

    « C’est avec regret que les retournés de Bibokoboko ont appris cette décision de la MONUSCO. D’ailleurs, ce dimanche matin au moment où la MONUSCO plie ses bagages, les Mai-Mai ont attaqué le village Rulimba où ils ont emporté des vaches. La MONUSCO donnait l’espoir, elle sécurisait la population contre les attaques des Mai-Mai. Comment elle peut partir au moment où les Mai-Mai sont encore actifs ici?”, s’est inquiété le chef du village. C’est en octobre 2012 que la MONUSCO a accompagné le retour des déplacés en installant sa sous-base à Bibokoboko, un mois après les affrontements qui avaient opposé les groupes armés Mai-Mai et twigwaneho dans les moyens plateaux de Fizi où une dizaine de villages a été incendiés.

L’Actualite.cd

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

RDC : la MONUSCO ferme sa sous-base de Bibokoboko à Fizi

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) a fermé samedi dernier sa sous-base de Bibokoboko, dans le secteur de Mutambala (territoire de Fizi) au Sud-Kivu. Cette sous-base a été installée en octobre 2012 à la suite des atrocités des miliciens dans la région.

D’après les sources de la mission Onusienne, c’est la décision de la hiérarchie après avoir facilité le déploiement des FARDC dans la zone.

    “Nous avons reçu cet ordre de la hiérarchie de fermer la sous-base de Bibokoboko. Nous étions là-bas pour faciliter le gouvernement congolais de déployer des militaires et des policiers dans la localité afin d’assurer la sécurité des civils après les attaques des groupes armés et comme ils sont déjà là-bas, ils doivent alors faire leur travail de sécuriser la population civile. Depuis samedi, nous avons procédé à l’évacuation de nos matériels à Goma. On va tout terminer ce lundi 10 janvier”, a dit à ACTUALITE.CD un responsable de la MONUSCO basé à Baraka.

Le Chef du village Bibokoboko, David Ngirumukiza confirme l’information tout en exprimant une crainte quant à la sécurité de la population au regard de l’activisme des miliciens.

    « C’est avec regret que les retournés de Bibokoboko ont appris cette décision de la MONUSCO. D’ailleurs, ce dimanche matin au moment où la MONUSCO plie ses bagages, les Mai-Mai ont attaqué le village Rulimba où ils ont emporté des vaches. La MONUSCO donnait l’espoir, elle sécurisait la population contre les attaques des Mai-Mai. Comment elle peut partir au moment où les Mai-Mai sont encore actifs ici?”, s’est inquiété le chef du village. C’est en octobre 2012 que la MONUSCO a accompagné le retour des déplacés en installant sa sous-base à Bibokoboko, un mois après les affrontements qui avaient opposé les groupes armés Mai-Mai et twigwaneho dans les moyens plateaux de Fizi où une dizaine de villages a été incendiés.

L’Actualite.cd

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles