28.2 C
Kinshasa
vendredi, mai 24, 2024
spot_img

Rodrigue Koffi : « L’Alliance globale représente beaucoup de choses car tout le monde a compris l’importance de rattraper le gap »

« Le lancement de l’Alliance globale pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants représente beaucoup de choses. Ça matérialise l’engagement de beaucoup d’acteurs et les communautés notamment. Tout le monde a compris l’importance de rattraper le gap  qu’on a créé par le manque d’investissement, par le  manque d’intérêt sur les questions du VIH/SIDA chez les enfants et les adolescents surtout lorsqu’on est en Afrique de l’ouest et du centre, deux régions avec des statistiques moins bonnes dans l’accès au traitement, dans le taux de contamination (…)», a déclaré Monsieur Rodrigue Koffi, coordonnateur  du Réseau « Grandir ensemble », spécialisé dans la prise en charge des adolescents et jeunes malades de cette pandémie, lors du lancement de l’Alliance globale pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants à Dar es Salam, capitale de la République unie de Tanzanie.

A l’en croire,  le lancement de « l’Alliance globale » est vraiment important. Car, il se tient à un moment aussi sensible  où il y a beaucoup de pays qui sont dans des réflexions sur leur plan stratégique quinquennal, triennal, sur les nouvelles demandes, aussi sur les financements du Fonds mondial.

«  On est à quelques semaines de la prochaine réunion du Pepfar sur le Cop. On est à un moment stratégique où tous les acteurs sont représentés ici que ça soit ceux du système des Nations unies, communautaires (…). Mais déjà c’est une nouvelle alliance qui donne de la place à certains acteurs qui sont mis au second plan où on accepte que l’information remonte du bas vers le haut. Il y a encore beaucoup de retard sur certaines questions notamment sur la sérologie des enfants, le traitement, les questions de santé reproductive, la question des qualités de soins. J’espère que cette alliance sera un facteur que lorsqu’on parle de booster la place des communautés, mais c’est de retravailler sur le leadership des adolescents et jeunes notamment les non francophones. Et aussi j’espère que cette alliance va redonner de l’énergie pour travailler sur les nouvelles cibles  d’activistes dans des différents pays avec des adolescents et jeunes. Ils ont la légitimité, la crédibilité dans la parole », a souligné Rodrigue Koffi.

«  Grandir ensemble », est un réseau qui regroupe 11 pays en Afrique de l’ouest et du centre.

Rappelons que les ministres de la Santé de douze pays africains se sont engagés dans « l’Alliance globale » pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants d’ici à 2030.

Parmi ces pays, il y a l’Angola, le Cameroun, la Cote d’Ivoire, la République démocratique du Congo, la Mozambique, le Nigeria, l’Afrique du sud, la Tanzanie, l’Ouganda, la Zambie, le Zibambwe et le Kenya. Tous devront prêcher par le concret afin d’attirer d’autres pays vers cette noble initiative.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

Rodrigue Koffi : « L’Alliance globale représente beaucoup de choses car tout le monde a compris l’importance de rattraper le gap »

« Le lancement de l’Alliance globale pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants représente beaucoup de choses. Ça matérialise l’engagement de beaucoup d’acteurs et les communautés notamment. Tout le monde a compris l’importance de rattraper le gap  qu’on a créé par le manque d’investissement, par le  manque d’intérêt sur les questions du VIH/SIDA chez les enfants et les adolescents surtout lorsqu’on est en Afrique de l’ouest et du centre, deux régions avec des statistiques moins bonnes dans l’accès au traitement, dans le taux de contamination (…)», a déclaré Monsieur Rodrigue Koffi, coordonnateur  du Réseau « Grandir ensemble », spécialisé dans la prise en charge des adolescents et jeunes malades de cette pandémie, lors du lancement de l’Alliance globale pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants à Dar es Salam, capitale de la République unie de Tanzanie.

A l’en croire,  le lancement de « l’Alliance globale » est vraiment important. Car, il se tient à un moment aussi sensible  où il y a beaucoup de pays qui sont dans des réflexions sur leur plan stratégique quinquennal, triennal, sur les nouvelles demandes, aussi sur les financements du Fonds mondial.

«  On est à quelques semaines de la prochaine réunion du Pepfar sur le Cop. On est à un moment stratégique où tous les acteurs sont représentés ici que ça soit ceux du système des Nations unies, communautaires (…). Mais déjà c’est une nouvelle alliance qui donne de la place à certains acteurs qui sont mis au second plan où on accepte que l’information remonte du bas vers le haut. Il y a encore beaucoup de retard sur certaines questions notamment sur la sérologie des enfants, le traitement, les questions de santé reproductive, la question des qualités de soins. J’espère que cette alliance sera un facteur que lorsqu’on parle de booster la place des communautés, mais c’est de retravailler sur le leadership des adolescents et jeunes notamment les non francophones. Et aussi j’espère que cette alliance va redonner de l’énergie pour travailler sur les nouvelles cibles  d’activistes dans des différents pays avec des adolescents et jeunes. Ils ont la légitimité, la crédibilité dans la parole », a souligné Rodrigue Koffi.

«  Grandir ensemble », est un réseau qui regroupe 11 pays en Afrique de l’ouest et du centre.

Rappelons que les ministres de la Santé de douze pays africains se sont engagés dans « l’Alliance globale » pour l’élimination du VIH/SIDA chez les enfants d’ici à 2030.

Parmi ces pays, il y a l’Angola, le Cameroun, la Cote d’Ivoire, la République démocratique du Congo, la Mozambique, le Nigeria, l’Afrique du sud, la Tanzanie, l’Ouganda, la Zambie, le Zibambwe et le Kenya. Tous devront prêcher par le concret afin d’attirer d’autres pays vers cette noble initiative.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles