28.2 C
Kinshasa
vendredi, mai 24, 2024
spot_img

« Zéro discrimination » : Le Remapsen/Rdc sensibilise les professionnels des médias de la Rtnc

La coordination du Réseau des Médias pour la promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN/RDC) a organisé le mercredi 1er mars, une séance d’échanges avec les professionnels des médias de la rédaction Infos Tv de la Radiotélévision nationale (RTNC) sur l’importance de la journée internationale « Zéro discrimination ».

« Sauvons des vies : décriminalisons », tel est la thématique abordée au cours de cette journée qui a été une grande opportunité pour le secrétaire exécutif de l’Union des personnes vivants avec le VIH/SIDA (UCOP+), Ange Mavula d’édifier l’assistance, visiblement en quête d’informations sur la problématique. Ce qui a fait que l’exercice ne lui a pas été aisé face à un auditoire, lié, limité et réduit avec tendance de tout ramener à la culture alors que la réalité est toute autre.

«  La première cause de la discrimination et la stigmatisation, c’est l’ignorance justement. Je vous invite à changer de langage. Si nous voulons mettre fin au SIDA d’ici 2030 mettons de côté la discrimination et la stigmatisation. Et les médias que vous êtes, vous devrez faire passer la bonne information, parce que nous avons tous les mêmes droits.  J’ai aimé la journée sur ce travail mais j’ai constaté qu’il il y a beaucoup à faire pour les journalistes par rapport au VIH, par rapport à l’homosexualité face à la discrimination et stigmatisation (…) Il faut sensibiliser les médias qui eux sont censés donner la bonne information et si eux n’ont pas la bonne information je doute fort que celle qu’ils vont donner soit la bonne. Et donc il faut commencer par sensibiliser les médias», a-t-il fait observé.

D’un ton ferme et haussé, le secrétaire exécutif de l’UCOP+ a exhorté les professionnels des médias à bannir toute pratique, tout comportement discriminatoires à l’égard des personnes vivants avec le VIH/SIDA, des populations clés afin de les permettre de pouvoir  facilement et librement accéder aux services de soins  et espérer éliminer en 2030 le VIH/SIDA.

« Ca été très bénéfique cet échange,  et pour une épidémie qui a commencé vers les années 80 et atteindre aujourd’hui le nombre de plus de 450.000 personnes sous traitement Arv est un grand effort. Nous saluons ces efforts fournis par la communauté internationale, les partenaires multilatéraux et surtout les structures locales dans la sensibilisation.  Nous prenons à  bras le corps cette sensibilisation. Nous sommes là et allons jouer notre rôle de répercuter les messages  au travers de nos différentes émissions. C’est ça le rôle des médias », a déclaré le Directeur des Infos Tv, Blaise Bokokia.

S’exprimant à son tour, la coordinatrice du REMAPSEN/RDC, Mme Constance Mananga a invité les  journalistes à lutter contre toutes les formes d’inégalités qui peuvent exister à l’endroit des PVVIH et des populations clés.

« Nous avons beaucoup travaillé dans la lutte contre le SIDA mais nous avons oublié de travailler sur la discrimination qui continue à se propager dans toutes les communautés », a-t-elle déploré avant de promettre de s’y pencher dans les prochaines activités de sa structure.

Soulignons que l’organisation de cet échange avec les professionnels des médias de la RTNC rentre dans le cadre d’une série d’activités prévues par le réseau, dénommées « Rendez-vous de Remapsen ».

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous suivre

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Derniers articles

« Zéro discrimination » : Le Remapsen/Rdc sensibilise les professionnels des médias de la Rtnc

La coordination du Réseau des Médias pour la promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN/RDC) a organisé le mercredi 1er mars, une séance d’échanges avec les professionnels des médias de la rédaction Infos Tv de la Radiotélévision nationale (RTNC) sur l’importance de la journée internationale « Zéro discrimination ».

« Sauvons des vies : décriminalisons », tel est la thématique abordée au cours de cette journée qui a été une grande opportunité pour le secrétaire exécutif de l’Union des personnes vivants avec le VIH/SIDA (UCOP+), Ange Mavula d’édifier l’assistance, visiblement en quête d’informations sur la problématique. Ce qui a fait que l’exercice ne lui a pas été aisé face à un auditoire, lié, limité et réduit avec tendance de tout ramener à la culture alors que la réalité est toute autre.

«  La première cause de la discrimination et la stigmatisation, c’est l’ignorance justement. Je vous invite à changer de langage. Si nous voulons mettre fin au SIDA d’ici 2030 mettons de côté la discrimination et la stigmatisation. Et les médias que vous êtes, vous devrez faire passer la bonne information, parce que nous avons tous les mêmes droits.  J’ai aimé la journée sur ce travail mais j’ai constaté qu’il il y a beaucoup à faire pour les journalistes par rapport au VIH, par rapport à l’homosexualité face à la discrimination et stigmatisation (…) Il faut sensibiliser les médias qui eux sont censés donner la bonne information et si eux n’ont pas la bonne information je doute fort que celle qu’ils vont donner soit la bonne. Et donc il faut commencer par sensibiliser les médias», a-t-il fait observé.

D’un ton ferme et haussé, le secrétaire exécutif de l’UCOP+ a exhorté les professionnels des médias à bannir toute pratique, tout comportement discriminatoires à l’égard des personnes vivants avec le VIH/SIDA, des populations clés afin de les permettre de pouvoir  facilement et librement accéder aux services de soins  et espérer éliminer en 2030 le VIH/SIDA.

« Ca été très bénéfique cet échange,  et pour une épidémie qui a commencé vers les années 80 et atteindre aujourd’hui le nombre de plus de 450.000 personnes sous traitement Arv est un grand effort. Nous saluons ces efforts fournis par la communauté internationale, les partenaires multilatéraux et surtout les structures locales dans la sensibilisation.  Nous prenons à  bras le corps cette sensibilisation. Nous sommes là et allons jouer notre rôle de répercuter les messages  au travers de nos différentes émissions. C’est ça le rôle des médias », a déclaré le Directeur des Infos Tv, Blaise Bokokia.

S’exprimant à son tour, la coordinatrice du REMAPSEN/RDC, Mme Constance Mananga a invité les  journalistes à lutter contre toutes les formes d’inégalités qui peuvent exister à l’endroit des PVVIH et des populations clés.

« Nous avons beaucoup travaillé dans la lutte contre le SIDA mais nous avons oublié de travailler sur la discrimination qui continue à se propager dans toutes les communautés », a-t-elle déploré avant de promettre de s’y pencher dans les prochaines activités de sa structure.

Soulignons que l’organisation de cet échange avec les professionnels des médias de la RTNC rentre dans le cadre d’une série d’activités prévues par le réseau, dénommées « Rendez-vous de Remapsen ».

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stay Connected

0FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Derniers articles